Quilles de huit : contre l’avis du comité national, le Masters de Montpellier maintenu !

  • La première édition des Masters de Montpellier avait eu lieu l'an passé.
    La première édition des Masters de Montpellier avait eu lieu l'an passé. CPA / CPA / CPA
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Malgré l’annulation de toutes les rencontres de quilles de huit par le comité national des quilles de huit et la Fédération, le club de Montpellier a décidé de maintenir ses Masters ce samedi 12 septembre. La crème de la crème des quilles a ainsi rendez-vous toute la journée, à la Mosson.

Entre manque et prudence, le cœur des quilleurs balance. Et si on pensait que ce dilemme s’était estompé avec la fin du printemps et du confinement, c’était sans compter sur une nouvelle entrée en lice du virus dans le département. Au vu de l’augmentation du nombre de contaminations au Covid-19, le Comité national de quilles de huit et la Fédération, ont tranché : toutes les rencontres à venir sont annulées. Mais cette décision ne fait pas l’unanimité. Et le gros événement de cet automne, les Masters de Montpellier, est passé outre cette annonce: ce samedi, les quarante meilleurs quilleurs (femmes et hommes) de France vont casser du bois lors de leur première (et peut-être seule) rencontre collective de l’année.


Une décision hâtive

 

Plusieurs mois pour organiser un événement, et voilà qu’on demande son annulation trois jours avant. « Le timing était court, mais il a été imposé par la maladie », reconnaît Jérôme Sola, président du comité national.
Contacté brièvement le mercredi midi par les instances, le club de Montpellier n’a pas eu le temps de réagir aux annulations préconisées par la préfecture de l’Aveyron. Se rétracter ou maintenir? Telle a été la question. « Jeudi midi, on était prêts à abandonner, confie Cyril Gayraud, organisateur et joueur de Montpellier. Mais on a immédiatement reçu de nombreux soutiens de la part de dirigeants et de joueurs, qui nous encourageaient à ne pas annuler. »
« Le club de Montpellier a notre entière confiance, assure Jérôme Sola. Mais la responsabilité de la rencontre ne repose désormais que sur leurs épaules. » Le Comité préfère prévenir que guérir. Mais les Masters ne dépendent pas de ce dernier. Et ce n’est pas pour autant que la prudence ne sera pas de la partie. « Les joueurs ne seront pas tenus de mettre le masque sur le terrain, mais hormis cela, il sera obligatoire pour tous, tout comme les gestes barrières », précise Cyril Gayraud.
Avec un effectif doublé pour cette deuxième édition des Masters, l’épicentre du sport quilles est dans l’Hérault ce week-end. Le temps d’une journée, la convivialité si appréciée fait son grand retour, pour que finalement, (re) vivent les quilles.

Margot Pougenq
Voir les commentaires
Réagir