Lévézou Indiana raid : une première synonyme de laboratoire

  • Première mouture expérimentale au "LIR".
    Première mouture expérimentale au "LIR". JLB / JLB
  • Première mouture expérimentale au "LIR".
    Première mouture expérimentale au "LIR". JLB / JLB
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Quelque 300 sportifs ont répondu ce week-end à l’appel du tout premier Lévézou Indiana raid.

Fabrice Delaforge, ancien athlète de haut niveau reconverti en organisateur d’événements sportifs, a tenu son pari : "Organiser un raid multisports sur le Lévézou, une terre d’accueil idéale pour ce genre d’épreuves." Ainsi, le Lévézou Indiana raid, manifestation combinant des épreuves de marche nordique, de trail en solo ou en duo et de raid (trail, VTT et kayak), s’est tenu ce week-end autour de Salles-Curan.

Une première qui n’a toutefois pas eu l’engouement espéré, notamment à cause de la situation sanitaire si singulière. Peu importe pour Fabrice Delaforge. " Cette première nous sert de laboratoire, pour montrer notre capacité à organiser quelque chose de grand et de beau dans la diversité des épreuves ". 800 participants étaient attendus samedi et dimanche. Au final ils se sont retrouvés environ 300.

Samedi matin, ils étaient 80 (et 70 % de femmes) à se lancer sur les routes et chemins pour le 12 et 24 km en marche nordique. Dès les premiers hectomètres, les sélections se sont faites sur un parcours sans grandes difficultés. L’après-midi, seule une vingtaine de coureurs se présentait sur la ligne de départ du trail 24 km. Pas de surprise, les frères Allaire, venus du Lot, ont pris les 1re et 3e places. Hier matin, le trail et le raid étaient lancés à 9 h 30 avec une soixantaine de concurrents. Trop peu pour les grandes bagarres mais suffisamment intéressant avec le bon niveau des présents sur un parcours comptant 760 mètres de dénivelé.

Sur le trail, Johan Quintard a dû s’employer sur le retour vers Salles-Curan pour repousser Llorente à deux minutes. Quant au raid, ils ont été trois à se tirer la bourre. Au final, c’est une minute qui a séparé les deux premiers après plus de quatre heures de course et navigation : François Bourdelle prenant le dessus sur Antonin Pastier.

J.-M.N.
Voir les commentaires
L'immobilier à Salles-Curan

216000 €

Terrain viabilisé constructible au bord du lac de Pareloup[...]

91375 €

J’ai le plaisir de vous présenter aujourd’hui, un appartement meublé en co[...]

388 €

LOCATION MAISON T3 SALLES CURAN SANS FRAIS D AGENCE - Agréable maison de vi[...]

Toutes les annonces immobilières de Salles-Curan
Réagir