Le ton est monté autour des indemnités des élus

Abonnés
  • Les protagonistes lors de la dernière réunion.
    Les protagonistes lors de la dernière réunion.
Publié le

La prequ’unique délibération n’est pas passée comme une lettre à la Poste.

Les indemnités de fonction de la maire, des adjoints et des conseillers municipaux (avec délégation) étaient à l’ordre du jour du conseil, lundi soir. Un retour sur la table après que l’opposition Saint-Pierre a regretté, le 23 juillet dernier, que cette délibération ait été rajoutée au dernier moment. Deux mois et onze jours plus tard donc, l’identique devait passer sans anicroche, mais le résultat a été tout autre.

Michel Durand, adjoint au Personnel et plutôt confiant "tant sur le fond que sur la forme avec une baisse de 2,44 %", présentait la délibération ou plutôt un tableau en annexe. C’est celui-ci qui a fait sortir de ses gonds Alain Nayrac, conseiller d’opposition, qui demandait des explications sur des "zones d’ombre" : "J’ai un petit problème. Sur ma feuille de paye, je touchais 519,79 € nets de la mairie en tant que 9e adjoint (il était 8e, selon Christophe Saint-Pierre, NDLR), mais le salaire brut versé à la personne qui occupe cette place est de 800 €. Comment peut-il toucher, avec la baisse prévue de 8,34 %, moins que moi ? " Emmanuelle Gazel répondait : "Vous faisiez partie des adjoints qui étaient également vice-président à la communauté de communes, d’où votre indemnité moins importante par rapport à l’adjoint à votre place qui ne siège pas à Millau Grands Causses. Il ne faut donc pas comparer de poste à poste." Alain Nayrac, insatisfait par cette réaction, voulait qu’on lui trouve "sa" case à titre de comparaison. Après avoir vérifié, elle ne correspond en effet à aucune indemnité versée, mais la municipalité lui a promis de la lui trouver… Pas calmé pour autant, l’élu passé dans l’opposition s’attaquait alors à la faible diminution des rémunérations. "2,44 %, c’est peu". Mais sur 16 700 €, ça fait 407,48 € par mois, soit 29 338 € au bout du mandat de plus dans les caisses de la Ville. "Nos indemnités nettes en euros seront consultables et visibles sur le site internet de la ville, ce qui n’a jamais été votre cas durant les six ans qui viennent de passer. Vous indemnisiez 23 élus, nous en indemnisons 26 et, en plus, nous avons réussi à réduire l’enveloppe globale", renchérissait la maire, agacée que l’opposant l’attaque sur la transparence.

"Vous n’avez pas le monopole de l’éthique madame", lui répondait encore l’opposant devenu Giscardien… "J’ai quitté mon poste de directeur d’agence immobilière pour me consacrer essentiellement à l’urbanisme et pour pas qu’il y ait un conflit d’intérêts. J’aurai gagné sûrement beaucoup plus d’argent en tenant mon agence qu’en venant ici."

Enfin, Christelle Sudres-Baltrons, "heurtée" d’entendre que M. Saint-Pierre avait conservé son mi-temps, est venue à la rescousse de l’absent : "Si, pour vous, c’était un maire à mi-temps… vous, vous êtes une maire à quart-temps." Ambiance.

Absentéisme : oui mais après Covid

Dans la délibération entérinée lundi soir, il était inscrit : "L’assiduité et la régularité de la présence des élus au sein des assemblées apparaissent suffisamment importantes pour conditionner le versement des indemnités à celles-ci. L’absentéisme sera donc sanctionné." Cependant, l’actualité sanitaire ne permet pas d’appliquer cette clause à la lettre. Le conseil municipal se réunissant en format restreint pour respecter les consignes - "un format proposé pour permettre à chaque groupe d’être représenté en fonction des places disponibles" -, il appartient donc à chaque groupe d’opposition d’obtenir les procurations de ses membres pour être représenté dans les mêmes proportions qu’habituellement. "Bien entendu, pendant la durée de ces restrictions, les décisions sur l’assiduité sont suspendues", a souligné la maire.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
cyril calsina
Voir les commentaires
L'immobilier à Millau

440 €

N516 - A louer appartement T3 situé en entresol boulevard de la Capelle.Il [...]

185000 €

Maison en pierre d'environ 71 m² avec jardin et caves refaite entièrement à[...]

555 €

N726 Appartement T3 en 4eme et dernier étage d'un immeuble sécurisé situé I[...]

Toutes les annonces immobilières de Millau
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?