Football : quatre attaquants ruthénois en salle d’attente

Abonnés
  • Papis Dembélé.
    Papis Dembélé. JLB - Reproduction Centre Presse
  • Alan Kérouédan. Alan Kérouédan.
    Alan Kérouédan. JLB
  •  Daouda  Gueye.  Daouda  Gueye.
    Daouda Gueye. JLB
  • Pape Sané. Pape Sané.
    Pape Sané. JLB
Publié le

Peu utilisés ces dernières semaines, Papis Dembélé, Alan Kérouédan, Daouda Gueye et Pape Sané pourraient de nouveau avoir l’occasion de s’illustrer avec l’enchaînement des matches. Et peut-être dès ce samedi 21 novembre, à Valenciennes pour le compte de la 11e journée de Ligue 2.

Inévitablement, il devait y avoir des perdants devant. Le retour du schéma en 3-5-2 à la place du 3-4-3, plus utilisé au coup d’envoi depuis la défaite à Clermont (3-0, 6e journée), a provoqué du chômage technique dans un secteur offensif bien fourni. Comme Rodez compte six attaquants de métier (Ugo Bonnet, Ayoub Ouhafsa, Pape Sané, Papis Dembélé, Alan Kéouédan et Daouda Gueye) et que les polyvalents Alexis Alégué et Aurélien Tertereau sont parfois utilisés aux avant-postes, tout le monde n’a pas bénéficié d’un temps de jeu important ces dernières semaines. Mais le vent pourrait tourner. Entre les mauvais résultats récents du Raf, qui n’a pris qu’un point sur ses cinq dernières sorties, et un calendrier chargé (seize rencontres de Ligue 2 plus la Coupe de France en trois mois), l’entraîneur Laurent Peyrelade pourrait être tenté de rebattre les cartes. Peut-être dès demain lors du déplacement à Valenciennes, pour lequel le meilleur buteur Ugo Bonnet est incertain.

Papis Dembélé, des promesses avant l’éclipse

De par son passé en Ligue 2 (57 matches, 7 buts avec Nancy), il était l’une des recrues estivales les plus attendues. Ses débuts sous le maillot ruthénois ont cependant dû être retardés en raison d’une blessure à une cuisse durant la préparation. Pour sa première titularisation, Papis Dembélé a été plutôt convaincant lors de la victoire face à Dunkerque (2-1, 5e journée). Il a inscrit un vrai but d’avant-centre, en reprenant en une touche un centre de Yohan Roche, et a montré des qualités intéressantes dans la conservation du ballon ou le potentiel athlétique.

Titulaire par la suite à Clermont et à Toulouse (défaites 3-0), le joueur de 23 ans a été plus en difficulté. Et depuis, il n’a plus été retenu dans le groupe par son entraîneur.

Alan Kérouédan, par petits bouts

Les chiffres sont parfois trompeurs. Avec six rencontres à son actif depuis le début de la saison, Alan Kérouédan pourrait déjà sembler entrer dans les plans du staff ruthénois. Seulement, il a surtout été utilisé comme remplaçant, le plus souvent en toute fin de match. Pour son unique titularisation, face à Dunkerque, il s’est montré plutôt intéressant par son activité en première période avant de disparaître par la suite. Par son volume de course et sa générosité dans les efforts, l’attaquant formé à Rennes semble coller aux préceptes de Laurent Peyrelade. Mais l’entraîneur couve encore ce jeune joueur de 20 ans, qui découvre le monde professionnel cette saison.

Daouda Gueye, encore en rodage

Lui aussi découvre le monde professionnel cette saison. Et lui aussi paraît être dans une phase d’apprentissage. "Il y a un temps d’adaptation, mais c’est normal", avait dit Laurent Peyrelade en début de saison à propos de son attaquant qui évoluait précédemment à Aubagne (N3) et à Bourges (N2). Ses nombreux buts avec la réserve ont valu à Daouda Gueye quelques apparitions dans le groupe fanion. Mais son entrée face à Ajaccio (0-1), juste avant la trêve, a été marquée par des erreurs techniques.

Pape Sané, porté disparu

Voilà bien longtemps que Pape Sané n’a plus été vu avec l’équipe première du Raf. Sa dernière apparition remonte à plus de deux mois, pour la réception de Caen (0-3, 3e journée). Ce soir-là, le Sénégalais n’avait pas réalisé une bonne prestation. Pas toujours heureux dans ces choix, il avait aussi été particulièrement maladroit. Un défaut qui lui avait déjà provoqué quelques railleries de la part des supporters la saison dernière.

Alors que Laurent Peyrelade a plusieurs fois loué lors du précédent exercice son rôle sans ballon et son implication, il ne semble plus faire partie de ses plans. Jusqu’à quand ?

Guillaume Verdu
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

361 €

Proche de l'IUT et du Lycée Monteil : bel appartement T1 bis duplex avec un[...]

351 €

RODEZ situé à proximité des écoles et des commerces venez découvrir cet agr[...]

400 €

SECTEUR BOURRAN : Appartement de type 1 bis composé d'une pièce à vivre ave[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir