Football : la valse des capitaines annoncée à Rodez

  • Samedi, Amiran Sanaia arborait le brassard de capitaine pour la première fois cette saison.
    Samedi, Amiran Sanaia arborait le brassard de capitaine pour la première fois cette saison. CPA - JLB
Publié le , mis à jour

Samedi soir lors du match Valenciennes - Rodez (1-1) comptant pour la 11e journée de Ligue 2 , Pierre Bardy avait abandonné son habituel brassard au profit d’Amiran Sanaia. Pas une sanction mais un nouveau fonctionnement à en croire les Ruthénois qui devraient être guidés désormais par des capitaines différents. Explications.

« Allez les gars, on lâche pas. » Lisez ces mots avec l’accent géorgien, hurlés dans le froid glacial d’une cathédrale du foot français vide d’âme au point d’entendre résonner les claquements de mains y étant assortis. Samedi, c’est – bien que les protagonistes s’en défendent – à une petite révolution que l’on a assistée. Pierre Bardy, capitaine de longue date, ayant été dessaisi du brassard ; au profit du chantre de l’abnégation à l’ancienne, Amiran Sanaia.
« Le coach, veut un peu faire tourner, a réagi le défenseur de 31 ans de retour en odeur de sainteté et surtout en pleine forme physique depuis quelque temps. Pour moi et Bardoch’(surnom de Pierre Bardy, NDLR), ça ne change rien. Le capitaine, ça reste Bardoch’ et j’ai beaucoup de respect pour ce joueur, un des meilleurs de notre équipe. » Et d’insister encore sur le côté anecdotique de cette surprise du chef. « C’est le coach qui m’a donné le brassard, je l’ai porté. Lors du prochain match, ce sera un autre ; et celui encore d’après, Bardoch’. Ça ne change pas grand-chose. L’important, c’est notre état d’esprit exemplaire, que l’on soit ensemble, et ça se voyait ce soir (samedi) sur le terrain qu’on se battait tous ensemble. »

« Une façon d’enlever du poids, d’en augmenter à d’autres »

 

Effectivement, ils sont plusieurs cadres du vestiaire à avoir porté le brassard sous l’ère Peyrelade débutée en 2015. Bardy, déjà Sanaia ou encore Poujol. « C’est juste un bout de tissu, a tempéré le coach ruthénois dès samedi soir après la partie. Ce n’est pas forcément un passe-droit. Et Pierrot (Bardy, NDLR) n’a pas forcément besoin d’avoir le brassard pour être bon. Il l’a d’ailleurs montré ce soir en étant même très, très bon. »

Alors comment va se dérouler ce nouveau roulement pour le capitanat ? « Ce n’est pas forcément un roulement, répond le technicien, avant de donner quelques détails finalement précieux pour tenter de comprendre ce changement de fonctionnement. Mais c’est important que d’autres le prennent, pour protéger un joueur ou monter le niveau d’autres ; car tout le monde doit être prêt à ce niveau d’intensité là (vu à Valenciennes, NDLR). Le choix du brassard, tout le monde croit que c’est quelque chose d’incroyable ; mais ça ne change pas une personne ou un joueur. C’est aussi juste une façon d’enlever du poids à certains joueurs ou d’en augmenter à d’autres. »

Aurélien Parayre
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

425 €

Dans une résidence proche du lycée Monteil et à deux pas du centre ville ve[...]

45.21 €

Quartier Faubourg, place de parking dans garage fermé au sein d'une résiden[...]

538 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE- Appartement avec vue degage[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?