Millau : bloqué plusieurs heures sur l'A75, un automobiliste raconte

  • La traversée du Larzac est l’un des points noirs de l'épisode neigeux.
    La traversée du Larzac est l’un des points noirs de l'épisode neigeux. Repro CP - Protection civile 34
Publié le , mis à jour

D’importantes chutes de neige liées à la tempête Bella se sont produites lundi, du Cantal à l’Aveyron, qui était toujours placé en vigilance orange neige et verglas jusqu’à mardi matin.
 

Hakim, convoyeur de fonds de 44 ans, aura eu toutes les peines du monde pour rallier Millau, lundi soir. Alors qu’il prévoyait d’arriver à destination à 18 h, il a finalement mis cinq bonnes heures de plus, pris au piège sur l’autoroute A 75 comme de nombreux autres automobilistes en raison d’importantes chutes de neige sur l’axe routier.
« Peu avant Saint-Flour, dans le Cantal, mon GPS m’a fait sortir de l’autoroute, j’étais étonné mais j’ai fait le détour et je me suis vite retrouvé coincé dans la neige. J’ai quand même réussi à faire demi-tour et à peine trois kilomètres après, j’ai été bloqué trois heures sur l’A 75, les services techniques ont mis du temps à mettre en place les chasse-neige. On a été pris par surprise, c’était vraiment dangereux. J’ai vu des gens taper les glissières, les camions galéraient dans les montées, il y a des voitures qui ne sont pas reparties », relate l’homme, au volant d’un véhicule banalisé, qui n’a pas cédé à la panique et qui a apprécié les gestes d’entraide entre les naufragés du bitume. « Un monsieur m’a conseillé de suivre uniquement les traces noires, de ne pas rouler sur le blanc ».
Passé par Clermont-Ferrand, le conducteur était parti des Yvelines dans la matinée. Avant un nouveau rendez-vous à Montpellier mardi, il avait prévu comme à son habitude de passer la nuit chez l’habitant à Millau. À son départ d’Aveyron mardi matin, la situation s’était nettement améliorée. « Ça roulait parfaitement, les équipes ont fait le boulot, on voit bien que ça a été bien salé et déneigé. Mais ce que je n’arrive pas à comprendre, c’est le manque d’anticipation. Cela fait trois jours qu’on parle de cette tempête. De la neige tombait mais fondait vite par endroits. Pour moi, il y a eu un manque de prévention. »
 

Aurélien Marchand - ML
Voir les commentaires
L'immobilier à Millau

540 €

T2 MEUBLE DANS RESIDENCE AVEC ASCENSEUR ET PARKING PRIVE - A louer, dans un[...]

410 €

N413 - A louer appartement de T2 meublé situé au 2ème étage boulevard de la[...]

4650000 €

En exclusivité, Domaine exceptionnel sur l'Axe A75 entre MILLAU et Saint FL[...]

Toutes les annonces immobilières de Millau
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?