Tourisme : Audrey Carles donne des ailes à l’Aveyron

  • Audrey Carles veut faire partager sa passion de l’Aveyron.
    Audrey Carles veut faire partager sa passion de l’Aveyron. Repro CPA
Publié le

Motivation et enthousiasme guident la nouvelle chargée de relations avec la presse et les influenceurs, pour valoriser l’Aveyron au sein de l’Agence de développement touristique.

C’est une bonne fée qui se penche sur les atouts touristiques de l’Aveyron pour les rendre encore plus désirables. Audrey Carles est la nouvelle chargée des relations presse de l’Agence de développement touristique (ADT). Elle remplace désormais à ce poste Jackie Bru qui, après plus de trente ans passés dans la maison à ouvrir les yeux des médias français (et de plus loin encore) sur les beautés du département, s’en est allé à la retraite. Audrey marche dans ses traces avec d’autant plus d’enthousiasme et de motivation qu’elle est Aveyronnaise, ce qui ne gâte rien.

Les racines et l’expérience

Née il y a 34 ans à Clairvaux-d’Aveyron, ses racines sont ancrées solidement dans cette terre rouergate que la jeune pousse cultive avec passion. Au point, il y a quinze ans, d’intégrer le Comité départemental du tourisme (ainsi appelé alors) dans le sillage d’un BTS obtenu au lycée Carnus de Rodez. Elle fréquente un peu tous les services du CDT avant d’intégrer l’aire du viaduc de Millau, fraîchement construit. Et pour le compte du département, prend en mains l’espace tourisme pour renseigner les visiteurs du monde entier, l’été d’abord, toute l’année ensuite. Avant de manager le pôle "relations clients" de l’ADT.

"Mon métier reste aujourd’hui le même : valoriser l’Aveyron, en étant en contact avec les influenceurs, les blogueurs, les journalistes, dit-elle avec un large sourire. Quand on a l’amour des gens et que l’on est passionnée par l’Aveyron, il est important de les faire rêver. Et les faire venir ici une première fois, c’est les convaincre d’y revenir". Un accélérateur d’attractivité, ce dont le département a besoin. Mais a-t-il toutes les cartes en mains pour séduire ? "Vendre l’Aveyron, c’est facile !, tranche Audrey Carles. Notre position entre Toulouse, Montpellier, Clermont-Ferrand est une force. Nous avons l’image d’un département qui est loin de tout ? C’est faux, il faut changer cette image. D’autant que nous avons de vraies pépites ici".

Capter la jeune clientèle

Patrimoine, culture, paysages, gastronomie, toutes ces diversités sont autant de richesses qu’Audrey sait mettre dans la hotte du père Noël, en toutes saisons. Et dans les yeux de toutes les générations, elle qui souhaite toucher "une clientèle un peu plus jeune à travers tous les supports en vogue actuellement", et adapter l’offre à la demande. Notamment vers de nouveaux styles d’hébergements (gîtes, chambres d’hôte…) avec un "certain niveau de confort".

Partager le bonheur de (re) découvrir l’Aveyron guide donc ses pas. Deux collaborateurs, une équipe impliquée dans les réseaux sociaux et les 18 offices de tourisme du département la suivront assurément dans son engagement.

« Workshop » les 18 et 19 janvier

Pour capter les attentions, elle a hâte de courir, dès que la situation le permettra, de salons en réceptions de délégations, sans oublier de mettre un pied dans la porte des tournages télévisés : l’Aveyronnaise Marie-Sophie Lacarrau lui a déjà promis un reportage sur le département au 13 heures de TF1 dans les prochains jours. Pour l’heure, Audrey Carles participera les 18 et 19 janvier prochains à un « workshop » en distanciel pour rencontrer journalistes et blogueurs à qui présenter les nouveautés et vanter le sens de l’accueil aveyronnais. 


 

 

C.C.
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

411 €

Dans le centre ville de RODEZ venez découvrir cet appartement T2 de 39 m2 p[...]

321 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE - Proche université Champoll[...]

324 €

Situé à proximité de l'IUT, du lycée Monteil et du GRETA, appartement de ty[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?