Villecomtal : Guillaume Jouin valorise la laine locale sous toutes ses coutures

  • L’artisan lainier, Guillaume Jouin, dans son atelierde Villecomtal.
    L’artisan lainier, Guillaume Jouin, dans son atelierde Villecomtal. Photos José Torres - José A. Torres
  • Guillaume Jouin valorise la laine locale sous toutes ses coutures
    Guillaume Jouin valorise la laine locale sous toutes ses coutures Photos José Torres
  • Guillaume Jouin valorise la laine locale sous toutes ses coutures
    Guillaume Jouin valorise la laine locale sous toutes ses coutures Photos José Torres
Publié le

Installé à Villecomtal, où il a créé son atelier, ce jeune Normand d’origine, souhaite valoriser la laine de mouton aveyronnaise, en privilégiant des circuits les plus courts possible.

Dans son vaste et lumineux atelier de la rue de la Rivière, à Villecomtal, Guillaume Jouin ne manque pas de travail. Depuis son installation et la création de son activité artisanale, le trentenaire ne voit guère le temps passer. C’est à la suite d’un séjour d’une année en Nouvelle-Zélande que ce père de deux enfants, Annette et Basile, a décidé de s’installer en terre aveyronnaise, dans le village natal de sa compagne Charlotte. "La Nouvelle-Zélande nous a donné le goût de la campagne, ce fut, en quelque sorte, un élément déclencheur", explique le jeune homme, originaire de Normandie, qui fut pendant plusieurs années technicien de méthode dans le secteur aéronautique. "Lors de notre arrivée à Villecomtal, en 2012, j’avais un projet autour des fibres végétales, et à la suite d’un départ à la retraite, j’ai finalement intégré, pendant cinq ans, l’équipe de l’atelier de filature du village, chez Catusse."

La dynamique d’une filière

Après ces cinq années particulièrement formatrices, au cours desquelles il a acquis une solide expérience et perçu la "dynamique d’une filière lainière en pleine renaissance", Guillaume a donc décidé de créer son propre atelier, dans ce village où l’on a eu compté deux matelassiers traditionnels.

Depuis juillet 2020, la maison Jouin a posé ses machines à coudre, dont une Singer de 110 ans, ses machines à matelas et autre cardeuse, dans un ancien atelier de menuiserie, qui ne demandait qu’à retrouver une nouvelle vie. Guillaume se procure la laine de mouton, plutôt de race lacaune, chez des éleveurs locaux, en essayant de favoriser la qualité de l’élevage, de la tonte et, cela va de soi, du bien-être animal. La laine de bergerie offre un rendement de l’ordre de 400 kg pour une tonne. Avec la laine d’extérieur, le rendement est d’environ 600 kg, sachant qu’une cinquantaine de tontes de moutons sont nécessaires pour rassembler les quelque 22 kg de laine lavée qui permettront de garnir un matelas traditionnel.

"Les laines françaises sont de bonnes qualités mais elles ont été un peu oubliées, souligne Guillaume. Dans l’habitat, la laine a toute sa place. Ma démarche consiste à favoriser la laine dans le circuit le plus court possible et de développer des partenariats avec des artisans locaux." Une laine aveyronnaise que l’on retrouve parfois très loin d’ici, comme c’est le cas, par exemple, dans les futons japonais.

Matelas, couettes, oreillers…

Matelas de laine (neufs ou en réfection), couettes (pour l’été, l’intersaison ou l’hiver), surmatelas, couvertures piquées, futons, oreillers… Avec du coton bio tissé en France, Guillaume Jouin fabrique tous les éléments nécessaires à la literie. " L’avantage d’un bon matelas en laine, c’est avant tout sa thermorégulation, explique l’artisan. On dort aussi bien dessus quand il fait froid que quand il fait chaud. " Il réalise aussi des habillages de banquettes sur-mesure, des coussins, des petits poufs, des tapis de bien-être, quelques objets en laine feutrée, des aménagements intérieurs de vans éventuellement…

Enthousiaste, Guillaume ne va pas s’arrêter en si bon chemin. Dès avril prochain, il prévoit d’aménager une petite filature, dans le reste de l’atelier, pour fabriquer du fil de laine naturelle. Ainsi la boucle sera bouclée. Comme la laine de mouton…

 

Joel Born
Voir les commentaires
L'immobilier à Villecomtal

1200000 €

Villecomtal. La Tour du Commandeur. Monument du 13ème siècle, remanié au 15[...]

239000 €

Charmante maison sur les hauteurs du village de Villecomtal.De plain-pied, [...]

52000 €

MAISON DE VILLAGE AVEC SON ANCIENNE ECHOPPE A RENOVER Un petit patio entre [...]

Toutes les annonces immobilières de Villecomtal
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?