Henry à Sochaux, 6,8M€ de budget, Peyrelade à la reprise, des recrues... : Rodez se prépare

  • Pierre-Olivier Murat, ce lundi 14 juin en conférence de presse.
    Pierre-Olivier Murat, ce lundi 14 juin en conférence de presse. CPA - Jean-Louis Bories
Publié le , mis à jour

Ce lundi 14 juin a eu lieu une conférence de presse du président ruthénois Pierre-Olivier Murat à la veille de la reprise des siens en vue d'être prêt pour le retour de la Ligue 2 le 24 juillet prochain. Et au-delà de son avis très tranché sur l'épineux dossier des droits télé, il a évoqué plusieurs sujets consistants. Tour d'horizon.

Valentin Henry file à Sochaux

17h. C’était l’horaire de début de cette conférence de presse de rentrée ce lundi au stade Paul-Lignon. L’heure aussi où les clubs de Sochaux et Rodez avaient convenu d’officialiser le départ (déjà évoqué ici) du latéral droit Valentin Henry de l’Aveyron vers le Doubs, pour un contrat de deux saisons, plus une en option. Le Breton de 27 ans arrivé en 2019 à Rodez possédait encore un an de contrat sur le Piton. Le transfert a donc rapporté au club aveyronnais. Une bonne affaire ? « Peut être », a seulement réagi Pierre-Olivier Murat. Surtout, c’est un cadre de l’équipe qui s’en va, remplacé possiblement au poste de piston par la recrue nîmoise Lucas Buades.

" Pas de sujet " sur le cas Laurent Peyrelade

Courtisé, et même un temps en contact avancé notamment avec Amiens, l’entraîneur Laurent Peyrelade sera bien là ce mardi 15 juin à la reprise. Et à en croire son président – qui l’avait fait prolonger jusqu’en 2023 il y a un an –, ce sera aussi le cas le 24 juillet pour la reprise de la L2. N’ayant aucun doute sur le fait qu’il reste. « C’est moi le patron », a dit celui qui avait déclaré son technicien “intransférable” excepté transfert au montant faramineux, dès cet hiver. « Mais il n’y aura pas de gros chèques ! Tous les clubs sont au bord de la faillite. Il n’y a pas de sujet. »


Depres, Buni Jorge, Far, Secchi : des renforts officialisés

Ce lundi, le club avait aussi rendu public l’arrivée du Nîmois Clément Depres, un attaquant de 26 ans qui revient de deux ans et demi sans jouer à cause d’une vilaine blessure au genou, mais dont le potentiel et l’expérience du niveau sont indéniables. Il a été présenté comme la sixième recrue – après deux autres Crocos Lucas Buades et Adilson Malanda, le retour au bercail de Killian Corredor et les arrivées du Clermontois Lorenzo Rajot et du fils de Zinédine Zidane, Enzo – pour un groupe dont la reprise ce mardi ne se fera que via des tests physiques et médicaux avant un « vrai » retour sur le terrain mercredi 16 juin. À noter toutefois que Murat a indiqué aussi que Plamedi Buni Jorge (20 ans, milieu), en réserve la saison dernière, a signé pro ; tout comme le troisième gardien Thomas Secchi qui a paraphé son premier contrat à 23 ans. Hatim Far (19 ans, Troyes II) rejoint également le club, dans le groupe fanion « a minima pour la préparation ». “POM” confiant par ailleurs qu’un dernier dossier d’un joueur « polyvalent à vocation défensive » devrait aboutir de manière « imminente » et le recrutement sera alors « ter-mi-né ».


Guivarch, Coelho et Gueye sur le départ ?

Des recrues à la pelle pour un groupe dont le président veut pour autant réduire le nombre d’éléments ("pour gagner en qualité"). Si aucune offre pour le très en vue défenseur Julien Célestine n’est pour l’heure arrivée sur le bureau de Murat, d’autres joueurs sous contrat ne devraient pas rester à Rodez. Le cas notamment pour Gregory Coelho et Daouda Gueye pour qui un prêt semble être l’option envisagée. Le portier Théo Guivarch, arrivé l’an dernier comme N°1 mais passé remplaçant (derrière Mpasi) cet hiver et qui a « demandé un ticket (Murat) », pourrait lui être libéré « en cas de belle proposition ».


Objectif : "12e place ou mieux" avec un budget en très légère baisse

Enfin, et en plus d’un épais dossier sur les travaux du stade, les abonnements (ou plutôt le fait qu’il n’y en aura aucun cette saison !) et la politique tarifaire à Paul-Lignon qui feront l’objet d’un futur article ici même, Pierre-Olivier Murat a fixé le cap sportif. Avec une ambition : « Finir à la 12e place ou mieux ». Et un budget en très légère baisse malgré la double crise traversée par le foot français, de 7,2 M€ à « 6,7 ou 6,8 M€ de prévisionnel ».

Aurélien Parayre
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

335 €

Ce studio vous propose: Une entrée avec placard Un séjour donnant sur balc[...]

455 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE - Proche du lycée Monteil, q[...]

331 €

LOCATIONS APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE- 1 Pièce en centre ville Un[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?