Estaing : de la lumière au beau 4MAA avec Marie Palobart

  • Repro CP
Publié le

Artisanat d’art, Marie Palobart a plus d’un tour dans son sac à Estaing. Comme tout créateur, elle fourmille d’idées. Dernière en date, la fabrication de luminaires en redonnant vie aux déchets. Elle y joint ainsi l’utile à l’agréable. Comme des luminaires qui viennent de voir le jour pour éclairer le restaurant de Pascal Teyssèdre « Chez mon père ».
Consciente et militante, Marie met ainsi son énergie à créer pour être en phase avec le monde et ses attentes. Elle œuvre avec des artisans tout aussi partisans du savoir-faire local, adhérents au Fabriqué en Aveyron comme la Maison Jouin pour la laine de Guillaume à Villecomtal, le Jardin Chocolat de Cédric Da Costa à Castelnau-de-Mandailles, la coutellerie de Cathy et Francis Blandinières Laguiole Village à Espalion ou encore un autre coutelier installé à Espalion avec Fabien le Ty Coutelier. Un même état d’esprit anime ces créateurs qui ont succombé aux lumières de Marie. Des luminaires mais aussi des sacs, coussins de literie à découvrir dans son antre d’Estaing. Elle y développe avec soin et goût sa marque 4MAA soit Format dans la langue de Racine. Curieuse et ouverte sur les êtres, Marie s’attache à répondre à la demande pour des créations personnalisées, prenant son temps pour donner une âme à ses objets comme elle prend soin de chiner et de recueillir les lambeaux jetés ou délaissés pour ne rien gâcher. Chacun peut alors retrouver une part de soi. Créer pour partager, en somme. La création comme récréation et le futile devient utile, une lettre d’écart qui change tout pour Marie Palobart, en quête toujours, de trouver le beau et bon format qui plaira. Et ça marche bien déjà. Marie envisage de déménager pour disposer davantage de places, travaille au plus près d’artisans reconnus, méconnus et en herbe !
Ses accessoires et objets de décoration permettent de personnaliser son lieu, son petit nid douillet, son être tout simplement tout en participant, comme le petit colibri cher à Pierre Rabhi, à tenter d’améliorer notre quotidien et le sort de la planète. Tout se transforme comme on sort de son atelier transformé ! Une consommation écocitoyenne qui fait souffler un vent de liberté, d’espoir, et en cette période, cela fait du bien ! À découvrir absolument, ne pas hésiter à la contacter pour de plus amples renseignements au 06 84 30 84 35.
 

O. C.
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?