En Ile de France, les maisons ont la cote

  •  Cette tendance est vraisemblablement liée aux effets des confinements et séduit désormais au-delà des seuls Parisiens en quête de nouvelle vie "au vert".
     Cette tendance est vraisemblablement liée aux effets des confinements et séduit désormais au-delà des seuls Parisiens en quête de nouvelle vie "au vert". Repro CP
Publié le

Face à une demande accrue, les tarifs des biens ont subi de fortes hausses en banlieue parisienne.

En Seine-et-Marne, le nombre de compromis de vente concernant des maisons a grimpé, entre janvier et août 2021, de près de 12%. Dans le même temps, le prix moyen au mètre carré a lui bondi de 9%. Du côté des appartements, les hausses dans ces domaines respectifs sont de l'ordre de +14% et +4%.

De l'autre côté de Paris, dans les Yvelines, les hausses sont encore plus marquées avec +45% pour les compromis de vente (en moyenne 3470 € du mètre carré) et +18% pour les appartements.

 Cette tendance est vraisemblablement liée aux effets des confinements et séduit désormais au-delà des seuls Parisiens en quête de nouvelle vie "au vert". 

Dans un contexte de tension permanente, le marché parisien reste stable avec un prix moyen de 10200 € le mètre carré, avec un marché avide de petites surfaces, entre 15 et 40 m2, qui se vendent la plupart du temps en une seule journée.  

Centre Presse
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?