Usine Sam de Viviez : Patrick Bellity a déposé une lettre d'intention de reprise

  • Les représentants CGT du personnel SAM.
    Les représentants CGT du personnel SAM. DDM - BHSP
Publié le , mis à jour

À la veille d'une audience cruciale au tribunal de commerce pour l'avenir de la fonderie SAM à Vivez dans l'Aveyron, l'homme d'affaires Patrick Bellity a déposé une lettre d'intention de reprise auprès des administrateurs judiciaires. L'ex-PDG de la SAM s'exprime.

Le ciel semble s'éclaircir pour la fonderie SAM de Viviez : ce jeudi 18 novembre matin, à la veille de l'audience du tribunal de commerce de Toulouse devant statuer sur l'avenir de SAM,  Patrick Bellity, patron du groupe Alty et de la société orléanaise SIFA Technologies a déposé auprès des administrateurs judiciaires une lettre d'intention de reprise de SAM : "Mon avocat a déposé ce qui est un peu plus qu'une lettre d'intention. Le projet devra bien entendu être affiné et ne pourra être le même que celui déposé en juillet".

Soutien financier de l'Etat et de la Région

L'ancien PDG de SAM de 1998 à 2016 indique avoir obtenu des courriers de l'Etat et de la Région Occitanie lui assurant d'un accompagnement financier. "C'est un jour d'espoir pour SAM, pour le territoire et la réindustrialisation de la France. Le 18 novembre est aussi un jour important pour moi car c'est un 18 novembre, en 2016, que j'ai repris SIFA Technologies qui s'est développée depuis".

Patrick Bellity se dit heureux de pouvoir travailler avec Renault "avec qui j'ai travaillé bien avant SAM, grâce à qui je suis devenu ingénieur, qui m'a tout appris ; puis qui a été un client fidèle et pour qui j'ai toujours été un fournisseur fidèle et loyal. Mon équipe et moi avons hâte de servir Renault loyalement, et faire que ce groupe puisse aussi nous accompagner vers d'autres clients. En juillet 2022, cela fera 40 ans que je travaille dans le secteur industriel".

Les salariés soulagés

Les représentants CGT du personnel de SAM,  Sébastien Lallier, Ghislaine Gistau, Sandrine Dufraisne et Joris Lasfargues expriment le soulagement des salariés de SAM : "C'est une bonne nouvelle, c'est ce que l'on attendait. Cela permet d'aller au tribunal de commerce en étant plus sereins, avec la possibilité de rallonger le délai pour travailler sur ce projet-là. Cela reste une lettre d'intention, mais qui a du poids car elle est accompagnée de lettres d'intentions de l'Etat et de la Région pour accompagner de façon très concrète le projet de SIFA-Alty. C'est un soulagement. Cela nous permet de voir au-delà du 19 novembre pour travailler et construire ce  projet concrètement."

"C'est important que ce soit un industriel français qui porte ce projet, se réjouissent les salariés. C'est ce qu'on porte depuis la mise en redressement judiciaire de l'entreprise. On a vu passer des étrangers passer sans projet ou avec des projets qui ne tenaient pas la route. On colle à la politique de réindustrialisation portée par le président Macron et le Premier ministre Jean Castex, que nous avons vu à Figeac pour un entretien. Ils vont valoriser la filière automobile, réindustrialiser, relocaliser ou en tout cas éviter les délocalisations. Après les paroles on voit enfin  les actes, avec un engagement officiel par un courrier auprès du tribunal d'accompagnement du projet de reprise. On ne va pas en rester là, nous restons mobilisés pour qu'un maximum de salariés puissent être repris sur ce projet-là."

 Le ciel s'éclaircit pour SAM.
Le ciel s'éclaircit pour SAM. DDM - BHSP

Ainsi, les salariés de SAM se rendront en nombre ce vendredi 19 novembre devant le tribunal de commerce de Toulouse à l'occasion de l'audience judiciaire. "Trois bus de 55 personnes sont prévus, une trentaine de voitures, des camarades de plusieurs départements". 

Par ailleurs, Philippe Martinez, secrétaire général de la confédération  CGT viendra à la SAM, à l'occasion du congrès de la CGT Aveyron, les 25 et 26 novembre prochains. Enfin, un grand rassemblement aura lieu devant la SAM, le 1er décembre prochain en fin de matinée.

Enfin, les salariés ont également noté l'annonce gouvernementale d'aide à la filière automobile pour accompagner la transition électrique : "SAM est pleinement éligible à ces mesures".

BHSP
Voir les commentaires
L'immobilier à Viviez

139000 €

Maison mitoyenne avec garage terrasse et jardin + hangar attenant de 160m2 [...]

98000 €

Viviez : Maison de type 2 en plain-pied de vie avec jardin et cour sur le d[...]

159000 €

Viviez : Ensemble immobilier comprenant : Une maison individuelle de type 4[...]

Toutes les annonces immobilières de Viviez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
Anonyme13114 Il y a 2 mois Le 18/11/2021 à 19:19

Entendre des CGTISTES dirent du bien de Macron et Castex , on croit rêver.