Espalion : la plus ancienne société de pétanque en sommeil... prolongé

  • Une inauguration sousla présidence d’Alfred Bonnin.
    Une inauguration sousla présidence d’Alfred Bonnin.
Publié le , mis à jour

La ville compte une bonne centaine d’associations. La plus ancienne, la Boule espalionnaise, a disparu depuis une vingtaine d’années.

Le Sport boules espalionnais, plus ancienne société sportive du XXe siècle de la ville, a vu le jour le 3 septembre 1912. Le premier bureau était présidé par Antonin Féral et le premier concours a eu lieu le 15 juin 1913, place Saint-Georges. Ses activités se sont réduites lors des deux guerres mondiales, puis, la société devenue La Boule espalionnaise poursuit son chemin sous les présidences successives de Maurice Moisset, Joseph Trémolières, Damien Puech, Raymond Burguières, Nicol, Henri Hyacinthe, Louis Trassy, Émile Renard, Marcel Hilaire, Louis Rochon, Henri Delbosq, Clément Gardes, Alfred Bonnin, Pierre Cayron, Philippe De Léonardis, Albert Tharaud.

Son siège se trouve désormais au café Lacombe (devenu café des Arts), avenue de la Gare. Au fil des ans, son effectif monte jusqu’à une cinquantaine de licenciés.

Certains se distinguent sur les terrains et ramènent de nombreux titres, trophées départementaux et régionaux qui vont faire la renommée du club.

Boulodrome

Dans les années cinquante, un boulodrome fermé est réalisé au Foirail par les boulistes eux-mêmes : douze cadres bordés de bancs de ciment pour le public, à l’ombre des catalpas, complétés par une maisonnette de bois pour ranger les boules et le matériel, avec une véranda pour le bar, un coin toilette avec eau et électricité, un frigo…

Le 3 septembre 1972, le club fête ses soixante ans, au Relais de Boralde, en présence d’élus et de présidents d’associations.

Puis, peu à peu, le nombre de licenciés diminue, certains joueurs mutent dans d’autres associations et finalement la Boule Espalionnaise se met en sommeil, avec une dernière organisation : le championnat de l’Aveyron en tête à tête en 2004.

Palmarès

Plusieurs titres de champions de l’Aveyron ont marqué l’histoire du club : Louis Trassy, Tosi, Auguste Séguis, Louis Grignac en 1948 (championnat de France à Cannes) ; Marcel Hilaire en tête à tête en 1949 ; Hernandez, Tosi, Séguis, Delon en 1949 (France à Chalons-sur-Saône) ; Trassy, Grignac, Delon, Cerrutti en 1959 (France à Grenoble) ; Champagnac, Delbès, Pérès, De Léonardis en 1966 et 1967 (France à Amiens et Évian) ; Émile Champagnac maître joueur en 1969 à Toulouse ; De Léonardis, Henri Delbosq, Albert Redolfi, Jean-Jacques Berthet en 1976 (France à Macon) ; Patrice Gril au championnat de France espoirs en 1986 à Dijon.

CORRESPONDANT
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?