Millau mise sur la chanson française pour animer son hiver

Abonnés
  • Batlik sera sur la scène du théâtre vendredi soir.
    Batlik sera sur la scène du théâtre vendredi soir. Pierrick Guidou
Publié le

Le théâtre de la Maison du peuple propose un nouveau rendez-vous d’ampleur qui veut trouver sa place en janvier.

Comment crée une offre culturelle au mois de janvier pour animer une ville qui en a bien besoin à la fin du mois de janvier ? L’équipe du théâtre de la maison du peuple de Millau et son directeur, Stéphane Chatellard, se sont posé la question au moment de créer, pour la première fois cette année, le festival Les Givrées. Si le rendez-vous en lui-même démarrera mardi 25 janvier avec des rendez-vous tous les jours jusqu’à la clôture, samedi 29, le "off" se tient depuis une semaine déjà, avec plusieurs rendez-vous (exposition, radio crochet, apéro musical, marché aux vinyles) à travers la ville et même dans quelques communes voisines. "L’idée était vraiment de créer un rendez-vous participatif pour créer quelque chose en plein cœur de notre saison culturelle, qui va de septembre à juin, mais sur une période, la fin du mois de janvier, où il ne se passe pas énormément de choses à Millau faire rayonner la ville. On a proposé des rendez-vous dans le théâtre avec des concerts professionnels, mais aussi beaucoup d’autres moments dans ce qui peut s’apparenter à un off." Surtout, même pour la programmation principale, la volonté a été d’ouvrir le plus possible aux citoyens. Un groupe d’une vingtaine de personnes, a donc participé à la sélection des artistes. "On a sept temps forts avec des artistes qui représentent plutôt la chanson émergente, reprend Stéphane Chatellard, qui a veillé au bon équilibre global. Batlik, lui est davantage un chanteur engagé qu’on peut entendre sur des radios comme Fip ou France Inter. Et puis il y a les Trash Croutes, un projet un peu fou et absurde qui promet une belle clôture le samedi 29."

Objectif 5 000 entrées

Que de la chanson française, pas d’immense tête d’affiche, mais des rendez-vous qui doivent permettre d’attirer un public important sur l’ensemble de la semaine. Il y a deux ans, juste avant le début de la crise sanitaire, le théâtre de Millau avait déjà tenté un premier coup en programmant plusieurs rendez-vous sur cette période sans en faire vraiment un festival. À l’époque, 1 500 personnes avaient assisté aux spectacles. Cette fois, l’objectif est beaucoup plus ambitieux. Les organisateurs ambitionnent de faire 5 000 entrées sur toute la durée du festival. Et au vu des préventes, c’est un objectif atteignable. Parce que le public a envie, dans un contexte sanitaire toujours morose, de voir de nouvelle chose, de sentir un enthousiasme et une dynamique autour d’un projet culturel. ça tombe bien, c’est l’ambition du festival Les Givrées, qui compte bien s’installer en janvier dans la cité du Gant pour plusieurs années.

Sept temps forts programmés

Mardi 25 janvier : à 20 h au théâtre de Millau, Le Petit Georges (concert jeune public - 5 à 10 €) ; à 22 h, Un Brassens pour adulte (gratuit). Jeudi 27 janvier : à 20 h 30 au théâtre de Millau, Clou (de 7,5 € à 19,5€). Vendredi 28 janvier : à 21 h au théâtre, Batlik (de 7,5 € à 19,5 €) ; à 22 h 45 au théâtre DJ Enrico Müller (gratuit). Samedi 29 janvier : à 21 h au théâtre, Madame ose Bashung (de 7,5 € à 19,5 €) ; à 22 h 45 Les Trash Croutes (gratuit). Programme complet sur : https://maisondupeuplemillau.fr/spectacle/les-givrees/
Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Guilhem Richaud
Voir les commentaires
L'immobilier à Millau

742000 €

Idéalement située dans la ville de Millau, cette maison de maître datant de[...]

34.54 €

Emplacement pour moto fermé - A louer au centre de Millau, Rue de la Libert[...]

2730000 €

En exclusivité, Domaine exceptionnel sur l'Axe A75 entre MILLAU et Saint FL[...]

Toutes les annonces immobilières de Millau
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?