Course à pied : la Trans Aubrac est de retour, plus de 2200 traileurs sur le coup ce week-end

  • "Certaines personnes nous contactent encore pour essayer de s’inscrire, mais on est obligé de les refuser", confie-t-on à Action 12.
    "Certaines personnes nous contactent encore pour essayer de s’inscrire, mais on est obligé de les refuser", confie-t-on à Action 12. Archives CPA - Jean-Louis Bories
Publié le

Annulée les deux années précédentes à cause des restrictions sanitaires, l’ultra-trail reliant Bertholène à Saint-Geniez retrouvera son millier de participants ce samedi 16 avril au matin.

"Si on n’avait pas eu le soutien des collectivités et de l’État en 2020, on aurait eu 32 000 euros de déficit au lieu de 8 000. Pour l’association, ça aurait été très compliqué de se relever. Il y a un an, on a aussi été contraint à l’annulation au dernier moment car le gouvernement n’a pas débloqué les fonds à temps alors qu’on devait être un ‘‘événement test’’ pour le Covid." Cette fois, pas de mauvaise surprise pour le responsable de la course Étienne Valayé et les 250 bénévoles, la Trans Aubrac sera bien de retour ce samedi après trois ans d’absence.

"14 nationalités représentées"

"Même la météo nous regarde avec de beaux yeux, sourit le directeur technique salarié d’Action 12, l’association organisatrice. Comme chaque année, on est complet depuis mi-janvier. On attend plus de 2 200 participants, 550 en solo et 660 par équipes sur l’ultra-trail de 106,5 kilomètres, dont 3 420 mètres de dénivelé positif, 750 pour le Capuchadou (52,6 km, 1 350 m de dénivelé), 250 sur la course de 13 km (525 m à gravir) et une centaine sur la randonnée de 7 km."

Pour un parcours inchangé à l’occasion des retrouvailles avec des aficionados qui viennent du monde entier : "14 nationalités et 90 départements français seront représentés. " Du beau monde dont fera partie Vincent Viet, vainqueur de plusieurs ultra-trails et entraîné par l’Aveyronnais Adrien Séguret, sélectionneur de l’équipe de France. "Il vient pour passer sous les 10 heures et pourquoi pas battre le record de la course (9 h 40), établi par Thomas Lorblanchet en 2010 puis égalé par Guillaume Porche il y a trois ans." Peut-être sera-t-il interrogé par le célèbre journaliste Patrick Montel, présent à l’arrivée samedi, à Saint-Geniez, pour recueillir les témoignages des participants.

Ces derniers auraient pu être encore plus nombreux si l’ultra-tour des Causses à l’Aubrac (206,5 km en deux étapes) avait vu le jour cette année. "Afin de ne pas ruiner l’association, il aurait fallu 50 inscrits, mais on n’a pas réussi à dépasser les 42, regrette Étienne Valayé. On n’aurait pas dû imposer un arrêt obligatoire pour dormir. Car le premier serait arrivé à 18 heures et aurait dû repartir à 5 heures du matin le lendemain. C’est ce qui a sûrement freiné les gens. On va revoir notre copie pour l’organiser l’an prochain." Et faire rayonner encore un peu plus la Trans Aubrac dans le monde de l’ultra-trail.

La Trans Aubrac : départ de Bertholène à 6 heures samedi 16 avril. Le Capuchadou : départ de Laguiole à 10 heures. Trail d’Olt et d’Aubrac : départ de Saint-Geniez à 13 heures. Toutes les arrivées auront lieu à Saint-Geniez.
Vincent Nael
Voir les commentaires
L'immobilier à Saint Geniez D'olt Et D'aubrac

75000 €

A Saint Geniez d'Olt, appartement de type 2, dans immeuble de standing ave[...]

139000 €

Au 2ème et dernier étage d'une petite copropriété, très bel appartement dup[...]

86000 €

Petit coin de paradis. Maison de village au coeur de Saint-Geniez avec vue [...]

Toutes les annonces immobilières de Saint Geniez D'olt Et D'aubrac
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?