Aveyron : la vie d’Emma Calvé racontée en danses et chansons à Millau

Abonnés
  • Emma Calvé (à droite, jouée par Marisol Boubal) avec sa maman (Marie-Angèle Malaval).
    Emma Calvé (à droite, jouée par Marisol Boubal) avec sa maman (Marie-Angèle Malaval). PHOTOS L. D.
Publié le

Des comédiens amateurs millavois ont monté un spectacle racontant la vie de la cantatrice. Il sera joué ces vendredi 5 et samedi 6 août à Millau.

"Si je t’aime : prends garde à toi." C’est le titre de la comédie musicale sur la cantatrice millavoise Emma-Calvé, qui a été jouée pour la première fois, jeudi, dans la cité du gant, et pour laquelle quatre autres représentations sont encore au programme, ce vendredi et samedi, toujours à Millau, puis les 10 et 11 août, à Compeyre.

De ses débuts compliqués en Italie jusqu’à la reconnaissance internationale, la vie de la cantatrice aveyronnaise est détaillée sous tous les angles. "J’ai voulu me faire ma propre idée pour restituer un regard nouveau sur Emma Calvé, commente Christine Gaubert, la metteuse en scène de ce spectacle. Je souhaitais montrer sa double personnalité, côtoyant la monarchie et proche du peuple." 20 comédiens et 20 danseuses se succèdent dans cette pièce musicale. Un laboratoire de Compeyre a même été dépêché pour restituer la voix originale de la cantatrice, dont des extraits seront présentés. De plus, 80 % des dialogues sont tirés de livres et correspondances de la cantatrice. Une véritable recherche historique que Christine Gaubert a commencée il y a deux ans. "C’est la cheffe de chœur de la chorale d’Emma Calvé, Emilia Archimbaud, qui m’a proposé de faire cette comédie, se rappelle la metteuse en scène. J’ai alors découvert un personnage étonnant qui mérite d’être connu."

Un travail minutieux a été réalisé également pour les chorégraphies avec du french cancan, de la samba et du flamenco. "Ce sont des véritables danses flamencos des années 1920, appelées garrotín, le tout sur un tableau d’un campement gitan", expose Anita Losada, chorégraphe. Tout ce petit monde s’est plié en quatre pour la cantatrice aveyronnaise. "On est tous bénévoles, c’est un défi qu’on s’est lancé et je crois qu’on l’a réussi. Je suis très fière de tous, ils se sont donnés à fond", sourit Christine Gaubert, à la tête de la petite troupe amateur créée pour l’occasion. Il ne manque plus que le public soit au rendez-vous.

À Millau, au parc de la Victoire, ce vendredi et samedi puis à Compeyre (château de Cabrières) les 10 et 11 août. Tarif : 8 €, 4 € pour les 15-18 ans, gratuit pour les enfants. Réservations : justeunavantgout.festik.net et auprès de l’office de tourisme Millau grands causses.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Midi Libre
Voir les commentaires
L'immobilier à Millau

400 €

Studio meublé rénové avec balcon - N662 - Magnifique appartement meublé de [...]

640 €

N118 - Appartement T3 en 2eme étage d'un immeuble sécurisé boulevard de Bon[...]

50 €

GARAGE FERME - Rue de la Croix Vieille 12100 MILLAU - A LOUER - Garage ferm[...]

Toutes les annonces immobilières de Millau
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
Joël Born Il y a 13 jours Le 05/08/2022 à 16:18

La cantatrice millavoise est d'abord decazevilloise...