Rodez : Léa Langereau reprend les rênes de la maison des Compagnons

Abonnés
  • Ruben Van Renterghemcède sa place à Léa Langereau.
    Ruben Van Renterghemcède sa place à Léa Langereau.
Publié le

Sur les terres des tailleurs de pierre, Léa Langereau, compagnon pâtissier, s’est installée dans le bureau du prévôt des compagnons du devoir.

Les voyages forment la jeunesse. Les compagnons du devoir embrassent ce proverbe, et particulièrement Ruben Van Renterghem. Après trois ans de sédentarité ruthénoise comme prévôt, le compagnon menuisier s’élance pour un tour d’Europe. Il cède les rênes de la maison des compagnons du devoir et du tour de France, de Rodez, à Léa Langereau, compagnon pâtissier.

Tous les trois ans, un prévôt chasse l’autre. Ce renouvellement apporte de la fraîcheur dans la maison, avec des compagnons qui, à l’instar de la pétillante Angevine, arrive des "idées plein la tête". La jeune femme de 24 ans était diplômée d’un BTS en cuisine lorsqu’elle a plongé dans le compagnonnage en 2018, pour se spécialiser en pâtisserie, un savoir-faire peu répandu chez les compagnons aveyronnais. Son tour de France l’a mené à Nantes, à Paris, à Pau et à Strasbourg.

"Je connaissais les valeurs qui transpiraient, la fraternité, cet esprit particulier. J’avais envie d’essayer, de voyager, de transmettre mon métier, même si j’étais encore en train de l’apprendre", se souvient-elle. Elle met, aujourd’hui, son talent de pâtissière de côté pour se consacrer aux soixante-dix itinérants de Rodez, ainsi qu’aux six des campagnes alentour. À l’issue de son tour de France, elle a choisi de s’investir personnellement dans une autre forme de transmission. Elle gérera la maison, suivra les jeunes dans leurs entreprises, les accompagnera au quotidien. "Je veux faire découvrir le compagnonnage à un maximum de jeunes, qu’ils puissent s’épanouir dans leurs métiers, dans les voyages et dans la vie communautaire qu’on propose, explique-t-elle. Et que les anciens aient envie de continuer à venir à la maison." Son désir d’être à la hauteur de la tâche qui lui incombe teinte ses débuts d’une pointe d’appréhension.

Seule à la tête de la maison depuis une semaine, Léa Langereau bénéficie des bienveillants conseils de son prédécesseur depuis un mois de passation. Elle redécouvre le département qu’elle avait entrevu lors de vacances. Encore un peu frileuse sur les températures, elle apprécie la chaleur de l’accueil. "Il y a un bon esprit de groupe et une maîtresse de maison au top. Je remercie Ruben pour son hyperconscience dans ce qu’il m’a appris. Je suis prête pour y aller à fond. Je n’ai pas l’impression d’avoir des lacunes", conclut le nouveau prévôt.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
1€/mois
Centre Presse
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

500000 €

OPPORTUNITE A SAISIR ! Situé sur la commune de Rodez, Bel Air, bâtiment pr[...]

152900 €

Vous êtes à la recherche d'un appartement de type 3 proche du centre ville [...]

490 €

Appartement de type 2, de 58 m2, en rez de chaussée sur élevé sur la rue Sé[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?