Emmanuel Macron souhaite des RER dans 10 grandes métropoles : Carole Delga demande des "actes concrets"

  • Carole Delga espère des réunions de travail rapides après les annonces d'Emmanuel Macron.
    Carole Delga espère des réunions de travail rapides après les annonces d'Emmanuel Macron. Capture YouTube - Archives CPA
Publié le

Emmanuel Macron a annoncé vouloir doter les dix plus grandes métropoles de France d'un réseau de RER, à l'image de Paris.

Dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux ce dimanche 27 novembre 2022, Emmanuel Macron a répondu aux questions des Français. Au moment d'aborder le sujet des transports, le président de la République a annoncé vouloir développer un réseau de RER dans "les dix grandes métropoles", là où "il y a trop de circulation, où les déplacements sont compliqués, on doit se doter d'une vraie stratégie de transports urbains".

Les dix villes en questions n'ont pas été citées. Mais par déduction, les dix plus grandes métropoles de France sont Lyon, Marseille-Aix, Lille, Toulouse, Bordeaux, Nice, Nantes, Toulon, Douai-Lens ainsi que Strasbourg. Si on se réfère uniquement à la taille des villes, Montpellier et Rennes peuvent se faire une place dans ce projet à la place de Toulon et Douai-Lens.

A lire aussi : Trains de nuit : quelles sont les lignes en service et celles qui ouvriront d'ici à 2030 ?

Carole Delga espère une mise en place rapide du projet

Cette annonce d'Emmanuel Macron a été saluée par la présidente de la région Occitanie, Carole Delga. "L'appel des présidents de région à un New Deal ferroviaire a été entendu", a-t-elle écrit sur Twitter. Également invitée sur le plateau de Franceinfo, Carole Delga a insisté sur la nécessité de "développer les transports collectifs dans les villes et leurs grandes périphéries, gage de résorption des embouteillages et d'action contre le réchauffement climatique".

Je prends l’annonce du président de le République comme une réponse à l’appel des présidents de Régions à un « New Deal ferroviaire ».https://t.co/Y9svNX4rjN

— Carole Delga (@CaroleDelga) November 28, 2022

La présidente de région espère voir "rapidement" se réunir les acteurs de ces projets, à savoir l'Etat, les Régions, les Métropoles et la SNCF. Tout en espérant qu'il ne s'agisse "pas que d'une annonce" et que cela aboutira à "des actes concrets".

A lire aussi : Occitanie : les billets des trains régionaux à 1 € des 3 et 4 décembre mis en vente ce 24 novembre

Des projets déjà engagés

Comme le détaille Le Figaro, les projets de transports urbains sont déjà à un stade avancé dans certaines métropoles, comme à Strasbourg ou Bordeaux. L'Élysée a déclaré qu'une "quinzaine de projets" est en cours de développement dans le pays, parfois au stade d'étude, et ils prendront pour la plupart au moins 10 ans pour se finaliser.

"Les RER métropolitains, c'est l'ouverture de nouvelles lignes de transports publics dans les grandes métropoles, à l'image du Grand Paris. C'est un projet de transformation majeur, écologique et social, pour la décennie qui vient", a commenté le ministre des Transports, Clément Beaune.

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
Altair12 Il y a 2 mois Le 28/11/2022 à 11:11

Ces gens là ne sont vraiment pas responsables de l'argent public ; la SNCF est largement subventionnée et coûte 275€ par habitant et par an que vous preniez ou pas le train ; c'est vraiment très excessif et intolérable !
Et ils veulent en remettre une couche supplémentaire ! ! !