Rodez au coeur des quartiers : des goûts et des saveurs venus d’ailleurs dans l’épicerie de Salim à Saint-Eloi

  • Salim gère la boutique qui propose de nombreux produits exotiques.
    Salim gère la boutique qui propose de nombreux produits exotiques. Photo Ph.H.
Publié le

Depuis près de trois ans, Salim propose de nombreux produits exotiques qu’une communauté de pays d’Afrique et de l’Est de l’Europe vient régulièrement trouver dans sa boutique.

Derrière le comptoir de sa boutique, qui fait face à la gare, avenue du Maréchal-Joffre, Salim se plaît à recevoir ceux qui franchissent la porte, bien souvent pour venir en quête d’un produit rare qui leur rappellerait leur pays d’origine. En quelques années, son magasin est devenu le rendez-vous de toute une communauté en quête de produits et de saveurs venus d’Afrique et d’Asie et même d’Europe de l’Est.

Epices, poudres de racine, bananes plantains...

Salim tient ainsi à proposer des épices, des poudres de racine, des bananes plantains, particulièrement rares à Rodez, ou encore des racines de manioc et du gingembre. "Depuis quelques mois, c’est plus difficile d’avoir des produits qui viennent de Russie, confie le gérant de la boutique. J’ai quelques clients qui viennent des pays de l’Est et qui, eux aussi, aiment bien cuisiner des produits de leur pays."

Lors des fêtes, le commerce ne désemplit pas. "Beaucoup viennent chercher des poulets, des variétés de poissons qui sont consommées dans certains pays d’Afrique en particulier. Nous avons une importante communauté venue de Côte d’Ivoire qui vient nous voir."

Un autre magasin à Albi

Et comme beaucoup d’autres commerces du même type, Salim propose également un service de transfert de monnaie, partout dans le monde. Là encore, le service fait venir de nombreuses personnes qui entretiennent un lien étroit avec leur pays d’origine. Avec un autre magasin à Albi, Salim complète ainsi son offre et permet à chacun de trouver son bonheur, son ingrédient afin de sublimer son plat et de se rappeler les saveurs du pays. Mais il n’est pas rare que certains Aveyronnais viennent également faire leurs courses dans cette boutique pour expérimenter, eux aussi, ces saveurs venues de pays lointains.

Philippe Henry