Foire de Rodez : tourisme et thermalisme, des ambassadeurs pour le Bassin

  • Benoît Roques et sa fille Estelle pour l’association Hier un village, Julie Romero pour l’office de tourisme et de thermalisme de Decazeville communauté, le Bassin abat ses cartes à cette foire.
    Benoît Roques et sa fille Estelle pour l’association Hier un village, Julie Romero pour l’office de tourisme et de thermalisme de Decazeville communauté, le Bassin abat ses cartes à cette foire. Centre Presse Aveyron - Rui Dos Santos
Publié le , mis à jour
Rui DOS SANTOS

L’OT de Decazeville communauté présente ses atouts, dont le spectacle Hier un village, à Flagnac.

Elles sont six : Magali Soubiroux, directrice, Julie Romero, Sabine Blanc, Laëtitia Portal, Virginie Barthélémy, Flora Cavaroc, toutes conseillères en séjour et, respectivement, chargée des animations et du musée Les mémoires de Cransac, chargée de promotion et du bateau Olt, référente des GR et chargée du bateau Olt, guide et chargée des relations avec les prestataires, référente qualité et chargée du numérique. Ces drôles de dames se relaient pendant les cinq jours de la Foire de Rodez, qui a pris ses quartiers au haras jusqu’à demain, 18 heures, pour faire vivre le stand (E21) de l’office de tourisme et du thermalisme de Decazeville communauté. Habituellement, elles œuvrent dans trois bureaux : Cransac (siège), Decazeville et Flagnac. Où elles accueillent 13 000 visiteurs, dont plus de 5 000 pour la seule cité cransacoise.

Samedi, l’hôtesse du jour sur l’événement économique ruthénois était Julie Romero. Avec, à l’instar du ciel (enfin) bleu et d’un soleil réconfortant, un sourire radieux. « Nous sommes là pour promouvoir nos équipements, notamment le bateau Olt à Flagnac (qui a un nouveau capitaine, Jean-Michel, associé à la fidèle guide, Nadine) et Terra Olt à Saint-Parthem, et pour séduire le plus de monde possible. La fréquentation et la notoriété de la Foire de Rodez sont des vecteurs importants pour nous, insiste la conseillère en séjour. Le street art, né à Decazeville, mais qui a fait des petits à Cransac, à Aubin et bientôt à Viviez, fait également partie des attraits ». Mais, selon ses propres termes, « ce territoire mise surtout sur le thermalisme à Cransac et sur le GR65 qui traverse Decazeville en direction de Compostelle ». Elle en profite pour tordre le cou à un fantasme : « On traîne une image qui est fausse. Car, au niveau du tourisme, on s’en sort pas trop mal ». Julie Romero a fait le déplacement avec des trésors dans sa malle, dont, par exemple, un topoguide de 22 circuits sur toute la destination. « Avec la crise sanitaire, les comportements ont changé et il faut s’adapter, reconnaît la professionnelle du tourisme. On s’en rend compte lors de nos divers salons et sur les accueils hors les murs que nous multiplions ».

Hier un village, une figure de proue

Partageant le même toit mais avec un stand à part entière (E19), l’association Hier un village est également « une belle vitrine » pour le Bassin. Ce spectacle son, lumière et gestes est né en 1982 dans le pré de La Garrigal, à Flagnac, en 1982 et la 41e édition livrera sa magie les 21, 22, 27, 28 et 29 juillet, puis les 3 et 4 août. C’est l’instit du village de l’époque, Christian Roques, qui a allumé la flamme de cette fresque vivante de la Vallée du Lot. Quatre décennies plus tard, la relève est assurée puisque hier, à Rodez, les informations étaient fournies par Benoît, un de ses fils, vice-président de l’association, Stéphanie, sa belle-fille, et Estelle, 20 ans, sa petite-fille. étudiante à Sciences-Po à Toulouse, elle ne joue certes plus l’été depuis deux ans mais elle n’a pas, pour autant, coupé le cordon. « Impossible ! », confirme-t-elle, avec un beau sourire.

« On a saisi une opportunité, répond son père, pour expliquer cette présence à la Foire de Rodez. C’est, pour nous, un peu de visibilité supplémentaire en Aveyron, d’autant qu’il n’est pas question de se reposer sur nos lauriers. On en profite également pour renseigner tous ceux qui ne nous connaissent pas encore. Et il y en a ». Les visiteurs peuvent ainsi acheter le magnifique livre édité pour les quarante ans, et découvrir aussi la charte graphique revisitée de l’affiche, ainsi que le nouveau teaser avec la régionale de l’étape, comédienne et metteur en scène travaillant à Toulouse, Marine Roualdès (lire L’Aveyronnais du 4 juin), dans le rôle principal. Ils sont l’œuvre de Cédric Coulomb, bénévole au sein de l’association.

Voir les commentaires
Sur le même sujet
L'immobilier à Rodez

109000 €

HYPERCENTRE RODEZ - Venez découvrir cet appartement de type 4 de 77 m² divi[...]

119000 €

Au troisième étage d'une copropriété située à 5 minutes de l'hyper centre. [...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?