Rodez : Un Deust préparateur en pharmacie arrive au lycée Foch, un premier remède pour le territoire

Abonnés
  • Opco, syndicat des professionnels, Agglo, lycée Foch et CFA académique, tous, sont heureux de proposer cette nouvelle offre.
    Opco, syndicat des professionnels, Agglo, lycée Foch et CFA académique, tous, sont heureux de proposer cette nouvelle offre. Centre Presse
Publié le

Cette formation en apprentissage de niveau bac +2 sera dispensée dès la rentrée 2024 au lycée Foch de Rodez. 16 places seront disponibles par promotion.

On considère souvent l'Aveyron comme un désert médical. Un territoire où toutes les professions liées aux métiers de la santé sont en tension, faute de professionnels. Parmi cette grande famille, le secteur de la pharmacie n'échappe pas à ce constat. Bien que l'offre soit conséquente, avec pas moins de 108 officines dans le département dont 24 pour la seule agglomération ruthénoise, les besoins en personnel sont importants. Plus de 100 postes seraient à pourvoir sur le territoire d'après l'Opérateur de compétences (Opco) des entreprises de proximité.

Alors, Rodez cherche à soigner cette maladie. Et il semblerait que le lycée Foch ait trouvé un premier remède. À la rentrée prochaine, l'établissement proposera un Diplôme d'études universitaires scientifiques et techniques (Deust), préparateur en pharmacie. Une formation de niveau bac +2, en apprentissage.

"Pas de problèmes pour la remplir"

Concrètement, les étudiants passeront deux jours à suivre leurs enseignements au lycée, où ils apprendront "la biologie, la biochimie, des sciences physiques, la galénique, l'écogestion ou encore les langues", liste Natacha Marre, directrice déléguée aux formations professionnelles et technologiques du lycée. Et les trois jours suivants se feront en entreprise, dans des officines bien sûr, mais également pourquoi pas dans les laboratoires pharmaceutiques ou à l'hôpital.

16 places seront octroyées par promotion, et cette nouvelle ravit la profession. "Nous n'aurons pas de problèmes pour la remplir je suppose", s'enthousiasme Pierre-Marie Vayssettes, président du syndicat des pharmaciens de l'Aveyron. Qui voit en cette offre, "une nouvelle porteuse d'avenir pour le secteur".

Le médical en développement ?

Il faut dire que cette formation est récente. Elle est d'abord le fruit d'une restructuration. Ce diplôme étant auparavant un brevet professionnel, et non une formation post-bac. Le Deust n'existe ainsi que depuis deux ans, et était jusque-là uniquement dispensé à Toulouse et Castres dans l'académie. En plus de Rodez, Cahors accueillera également cette formation à la rentrée prochaine.

De quoi ravir Jean-Noël Taché, proviseur du lycée Foch, qui a œuvré pour accueillir cette formation, proposée en partenariat avec l'université Paul-Sabatier et le CFA académique et financée par l'Opco des entreprises de proximité. "Il faut saluer la réactivité du lycée, loue Christian Teyssèdre, maire de Rodez et président de l'Agglo. La question de l'université est très importante pour nous, c'est ce qui permet de renforcer notre attractivité."

Un premier pas, peut-être, vers le développement d'une filière d'études médicales sur Rodez, qui souffre quelque peu sur les formations de niveau bac +5. En sachant tout de même que la ville compte d'ores et déjà 3 400 étudiants, un Institut de formation en soins infirmiers (Ifsi) qui tourne à plein régime, et attend la construction d'une maison des internes derrière l'hôpital.

Bientôt une licence professionnelle ?

Si les modalités n'ont pas encore été affinées par les institutions, l'arrivée d'une licence professionnelle, permettant de peaufiner ce Deust, afin d'obtenir un Bac + 3, devrait arriver en 2025 dans le pays. A l'heure actuelle, le lycée Foch se dit "en réflexion" face à la possibilité d'accueillir à terme ce complément.

A noter en tout cas que ce Deust, connaît d'ores et déjà un certain plébiscite. Disponible sur Parcour'sup, à cette date, la future formation ruthénoise a reçu une cinquantaine de candidatures.

En tout cas, son arrivée fait sens pour le lycée, à en croire la vision de son proviseur. "D'un côté, nous avons nos filières professionnelles qui sont plutôt orientées sur les services à la personne. De l'autre, pour les filières générales, nous avons une identité scientifique avec notre prépa maths sup, analyse Jean-Noël Taché. Avec cette formation de préparateur en pharmacie, ces deux aspects se rejoignent !"

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement à cet article
2 semaines offertes
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

130000 €

RODEZ proche TOUR DE VILLE - Rare sur le marché, appartement de type 2 de 5[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?