Rugby : Rodez met un pied sur le podium après sa victoire contre Tournefeuille

Abonnés
  • Dimanche, Enzo Delagnes a réalisé un gros match en réussissant un six sur sept au pied.
    Dimanche, Enzo Delagnes a réalisé un gros match en réussissant un six sur sept au pied. Centre Presse Aveyron - Jean-Louis Bories
Publié le

Dimanche 11 février, Rodez a dominé Tournefeuille, grâce notamment à une belle adresse au pied, lui chipant ainsi sa troisième place.

Taper au pied dans les conditions dantesques de vent et de pluie qui ont sévi sur Paul-Lignon dimanche n’avait rien de facile. L’une des deux équipes y est parvenue : Rodez. L’autre a eu bien plus de mal : Tournefeuille. Voilà en partie comment s’est décidé le sort de la rencontre dominicale entre ces deux formations. Pas forcément en réussite dans l’exercice, comme son équipe d’ailleurs, depuis le début de saison, Enzo Delagnes a cette fois été à son aise, avec un six sur sept (pénalités et transformations comprises), profitant même paradoxalement de la météo : " Je me suis servi du vent pour ajuster mon coup de pied et au final, aujourd’hui, ça a été. J’avais moins de pression avec le vent, car je me disais que même si ça ne passait pas, c’était comme ça. " De quoi satisfaire son coach, Dominique Alaux, rappelant que "le pied nous permet de rester dans la course". Et comment !

La bascule avant la pause

En début de match, c’est effectivement cet aspect-là du jeu qui a permis aux sang et or de ne pas sombrer, alors que leurs adversaires semblaient, dans un premier temps, bien mieux armés qu’eux. Menés 0-10, à la suite d’un essai transformé de Loris Artigue Tesi (4e) et d’une pénalité de Guillaume Diaz (9e), les coéquipiers du capitaine Cédric Lallour sont revenus à une petite unité des Haut-Garonnais, grâce à l’adresse derrière le tee. Un secteur qui a, au contraire, desservi les visiteurs en toute fin de partie, lorsqu’ils ont raté deux coups de pied face aux perches et sans difficulté majeure (67e, 78e), qui leur auraient permis de revenir à moins d’un essai transformé d’écart et d’empocher a minima le bonus défensif… Il n’en a finalement rien été ! "Il faut se satisfaire de la victoire, car ils ne prennent pas le bonus et qu’on passe troisièmes", notait Alaux, devant le vestiaire.

Pour l’emporter, ses hommes, qui ont perdu Mathias Christophe sur blessure à la 22e (probablement une entorse de la cheville), ont fait la différence en première mi-temps, après avoir laissé passer l’orage de l’entame de partie. Au pied, donc, mais également dans le jeu, avec deux essais – transformés, faut-il le préciser ? – inscrits à cinq minutes d’intervalle. Le premier, à la 32e, par l’ailier originaire de Nouvelle-Calédonie, Jonathan Bel. Et le second par Mathieu Delcayre, après un long moment passé aux 5 mètres adverses. Une excellente réaction collective. " C’est là qu’on voit qu’on a grandi. Après un début de match compliqué, on revient, puis on sanctionne. Ça, c’est très positif. Ça démontre qu’on est une équipe qui a du caractère et qui ne s’affole pas. Il ne faut pas oublier qu’on est une équipe jeune", rappelle l’ancien manager decazevillois.

"On a compris qu’il y avait du monde qui nous suivait"

De son côté, Enzo Delagnes, auteur de 16 points dimanche, remarque aussi les progrès de son groupe : "Depuis La Saudrune, on a compris qu’il y avait du monde qui nous suivait et qu’il fallait donc qu’on marque des points et qu’on aille chercher la qualification. On rebondit bien, c’est satisfaisant." Aux Ruthénois maintenant d’aller chercher un quatrième succès consécutif chez le dauphin léguevinois, dimanche. Et ainsi confirmer leur récente forme !

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement à cet article
2 semaines offertes
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

130000 €

RODEZ proche TOUR DE VILLE - Rare sur le marché, appartement de type 2 de 5[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?