VIDEOS. Salon de l'agriculture : confusion totale, violents affrontements, dégradations... Les images surréalistes du chaos entre les stands

Publié le , mis à jour

Des manifestants ont forcé l'entrée au Salon de l'agriculture, l'ouverture a été maintes fois repoussée dans ce climat chaotique.

L'ouverture du Salon de l'agriculture était absolument chaotique, samedi 24 février 2024. En marge de la visite du président de la République Emmanuel Macron, de violents affrontements ont éclaté entre des agriculteurs qui ont forcé l'entrée sur le Salon et les forces de l'ordre.

Dans la confusion totale, des personnes se sont retrouvées à terre, des bousculades ont animé le hall 1 et des échanges de coups ont fusé. Des scènes qui se sont déroulées parfois au milieu des parterres de paille, dans l'enclos des animaux :

INCROYABLE ! Des CRS tombent à terre sous le poids des agriculteurs en colère au Salon de l'Agriculture.#AgriculteursEnColere#SalonDeLagriculture#SalonDeLagriculture2024 pic.twitter.com/JhNJ2SmftP

— Le Souverainiste (@LSouvrainiste) February 24, 2024

Scènes surréalistes à l’ouverture du #SalonDeLagriculture @vakitamedia pic.twitter.com/uHZk7ulmEP

— Axel Roux (@AxlRx) February 24, 2024

"On ne répond pas à la souffrance en envoyant des crs" - Gérald Darmanin.

Le pouvoir vient une nouvelle fois de montrer son vrai visage au #SalonDeLagriculture

Soutien total aux #AgriculteursEnColerepic.twitter.com/nuKa1hC2UE

— Ilan Gabet (@Ilangabet) February 24, 2024

Salon de l'agriculture: des tensions très vivres dès l'arrivée d'Emmanuel Macron pic.twitter.com/tTA62CocVu

— BFMTV (@BFMTV) February 24, 2024

Avant l'ouverture du Salon de l'agriculture, normalement prévu à 9 heures mais qui a été repoussée, les manifestants ont escaladé les grilles pour entrer de force sur le site. Le Salon a ouvert ensuite à 11 heures, mais le hall 1 a de nouveau été fermé en raison des débordements.

A l’extérieur du #SalonDeLAgriculture, des #agriculteurs enjambent puis forcent la grille d’entrée du salon juste avant son ouverture officielle. pic.twitter.com/XyOCCuor3R

— CLPRESS / Agence de presse (@CLPRESSFR) February 24, 2024

Des slogans ont été entonnés pour demander la démission du président de la République. À l’intérieur du Salon, un stand européen a été renversé.

\ud83d\udca5\ud83c\uddeb\ud83c\uddf7 France - #SalonDeLagriculture

D’autres images du chaos au Salon de l’agriculture.

Vidéo \u2935\ufe0f \ud83d\ude32

pic.twitter.com/ECicv85zCA

— Marto Pirlo (@martopirlo1) February 24, 2024

En attendant l'ouverture repoussée du Salon, des milliers de visiteurs sont restés bloqués à l'extérieur.

Des milliers de visiteurs, exposant·es et les extra sont bloqués devant le #SalonDeLagriculture qui n’ouvre pas ses portes tant que #Macron et les #AgriculteurEnColere sont à l’intérieur
La Brav-M arrive pour bloquer les gens qui tentent d’escalader les grilles. pic.twitter.com/3crQb6nVHF

— NnoMan \ud83d\udca3 (@NnoMan1) February 24, 2024

Emmanuel Macron va-t-il rester au Salon ?

Des perturbations étaient à prévoir dans ce contexte très tendu. Les agriculteurs multiplient les actions depuis le début de la semaine à l'approche du Salon de l'agriculture, et la colère n'a fait que s'accroître jusqu'à l'ouverture de l'événement.

Emmanuel Macron a annoncé que "calme ou pas calme", le Salon va ouvrir, et qu'il y restera si les conditions le permettent. Peu après 12h30, il était attendu à la sortie d'un débat "improvisé" se tenant avec les syndicats. "Je compte sur vous pour que tout le monde revienne au calme", lui a-t-il confié. 

Le chef de l'Etat a inauguré samedi le Salon de l'agriculture avec plus de quatre heures de retard sur le programme officiel après que des dizaines d'agriculteurs en colère ont forcé l'entrée du parc des expositions de la porte de Versailles. A 13h31, Emmanuel Macron a finalement coupé le ruban pour inaugurer la 60e édition du Salon de l'agriculture, sous les huées et les sifflets d'agriculteurs qui ont investi le hall 1 du parc des expositions et devant une importante présence policière.

Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (6)
Labourdet Il y a 1 mois Le 25/02/2024 à 13:57

Les adhérents de la FNSEA, FDSEA et Coordination rurale votent extrême droite !

RienCompris Il y a 1 mois Le 25/02/2024 à 08:34

On devrait fonctionnariser les agriculteurs. Avec leur primes ils sont devenus de fait des fonctionnaires européens. J'étais commerçant et quand je tirais la langue je n'obtenais pas de primes.

filochard Il y a 1 mois Le 24/02/2024 à 21:11

Prix planchers, européens?



Effectivement , de nombreux produits alimentaires, importés sans droit de douane, sont vendus à des prix abordables.

Les prix des produits Français sont plus élevés car ils inclus des taxes et cotisations que doivent payés les producteurs.

Les diverses caisses sociales de l'état comme la sécurité sociale, les allocations familiales, chomage , retraite ect sont remplies par des cotisations obligatoires salariés/ employeurs ect;.


Les prix des produits importés ne sont pas chers.

Mais, le manque à gagner des caisses Françaises entraine toutes sortes d' augmentations de cotisations sociales, d'impôts, de nouveaux impôts car l'état vit au dessus de ses moyens, avec une dette de plusieurs milliards d'Euro.


Les consommateurs veulent payer moins cher, mais finalement les impôts qui sont augmentés sont payés par les même consommateurs qui n'ont pas le choix.