Projet de parc éolien dans les Palanges : 70 opposants à Gages, un recours devant le tribunal administratif envisagé

Abonnés
  • Des photomontages effectués par la société Absoludesign12 à La Primaube ont été présentés, comme ici, depuis la médiathèque de Gages.
    Des photomontages effectués par la société Absoludesign12 à La Primaube ont été présentés, comme ici, depuis la médiathèque de Gages.
Publié le
Alexis Roux

Vent de fronde dans les Palanges.

Contre le projet éolien porté par le groupement forestier du Mas Berthier, et l’un de ses gérants, Basile Kamir, les opposants se mobilisent. Ainsi, une réunion publique s’est tenue mercredi dernier à la salle du plateau "des chasseurs" de Gages concernant l’implantation de 12 éoliennes de 180 m de haut en tête de pale, en plein cœur du massif forestier, commune de Montrozier.

Vers une procédure juridique ?

"Beaucoup de monde était présent, environ 70 personnes", retrace Jean-Marie Cochin, président de l’association Sauvegarde des Palanges, vivement opposée au projet. L’occasion d’évoquer les "conséquences" de cette installation, pointant entre autres les atteintes qui pourraient être portées à l’environnement. Mais également le combat que l’association entend mener contre le projet. "Si le préfet valide le dossier, nous nous préparons à aller porter un recours devant le tribunal administratif", prévient Jean-Marie Cochin.

Dans sa manche, il peut en tout cas compter sur le soutien de Nicolas Bessière, maire de Gabriac et président de la communauté de communes Comtal, Lot, Truyère, Magali Bessaou, maire de La Loubière ou encore Christine Presne, maire de Bertholène, tous présents lors de cette réunion.

En attendant d’en savoir plus, pour rappel, Basia, Éléonore et Cyril Kamir – les trois autres associés et frères et sœurs de Basile Kamir au sein du groupement forestier du Mas Berthier –, ont manifesté dans ces mêmes colonnes leur opposition au projet le 15 février dernier.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement à cet article
2 semaines offertes
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
Milsabords Il y a 18 jours Le 01/04/2024 à 20:37

On enterre le lignes à haute tension qui défigurent les paysage, il faut aussi le faire pour ces hideux ventilateurs inutiles.