Insolite

Rodez : deux ânes font tourner la Boule-d'Or en bourrique

  • Après des années sans histoire à la Boule d’Or, Scoubidou et Nanou ont été contraints à l’exil. Ils vivent désormais des jours heureux dans le Tarn.
    Après des années sans histoire à la Boule d’Or, Scoubidou et Nanou ont été contraints à l’exil. Ils vivent désormais des jours heureux dans le Tarn. repro Centre Presse / repro Centre Presse
Publié le / Modifié le S'abonner

Solidarité. Obligés de quitter le pré où ils vivaient, les ânes risquaient de finir à l’abattoir, au grand dam des habitants du quartier qui se sont mobilisés pour leur trouver un nouveau point de chute.

Elle a dû s’en mordre les doigts, cette bonne âme soucieuse de la cause animale, après s’être plainte du traitement réservé à deux ânes qui vivaient paisiblement dans un champ du quartier de la Boule d’Or. "Elle pensait bien faire, c’est sûr, plaide une habitante du quartier. Si elle avait su qu’au final son action risquait de conduire les ânes à l’abattoir, elle y aurait certainement réfléchi à deux fois."

C’était l’été. La période où il a fait le plus chaud; trois semaines de chaleurs intenses et pas une goutte de pluie. La dame qui passait régulièrement devant l’enclos a pensé que les ânes n’avaient rien à boire. Que personne ne s’occupait d’eux. Alors elle a apporté quelques bassines d’eau. Mais elle a aussi fait part de son inquiétude au propriétaire du terrain où gambadent - gracieusement - les ânes, ainsi qu’à un représentant de la SPA (Société protectrice des animaux) qui s’est rendu sur place pour constater l’état sanitaire des animaux. Ne souhaitant pas être mêlé à une potentielle histoire de négligence envers les animaux, le propriétaire foncier a demandé au propriétaire des ânes de quitter les lieux.

250€ les deux ânes

Le souci, c’est que l’homme en question ne dispose pas de réserve foncière. Et il n’est pas non plus disposé à louer un autre terrain. D’où sa décision de se séparer de ses deux ânes, devenus tout à coup encombrants. L’abattoir lui en offre 250 €. C’est évidemment la consternation chez les habitants du quartier de la Boule d’Or qui s’étaient habitués aux animaux. "Le premier est arrivé en 2003, se souvient l’un d’eux. Le second, le plus grand, en 2010. Ici, dans le quartier, tout le monde les connaît. Pas un jour ne se passe sans qu’une personne ou une autre passe les voir pour leur donner une petite caresse ou une carotte. Les ânes n’étant pas castrés, on s’est aussi habitués à leurs bruyantes chamailleries. Alors quand on a su quel sort allait leur être réservé, on a décidé de se mobiliser."

Des tractations s’engagent entre le propriétaire des ânes et des habitants. "Le souci, précise une dame, c’est que les ânes ne sont pas castrés. Et pour pouvoir les placer, il faut qu’ils le soient. Or, il faut compter environ 100€ par âne pour le faire, explique- t-elle. On a trouvé une personne qui voulait bien s’en occuper et payer la note. Mais elle ne souhaitait pas en plus devoir s’acquitter des 250€ demandés par le propriétaire pour l’achat des ânes."

Ce dernier ne souhaitant pas faire une croix sur la somme, les ânes avaient déjà un sabot chez le boucher quand la mobilisation générale a finalement permis de trouver la solution. "Elle est venue d’une association qui oeuvre dans le domaine de la protection animale et qui préfère pour l’instant conserver son anonymat, lâche une résidente de la Boule d’Or. L’association s’est proposée de racheter les deux ânes pour 200€ et de s’occuper en prime de la castration." Le propriétaire des équidés aurait donné sont accord. Les ânes devraient donc échapper à l’abattoir et couler bientôt des jours heureux dans un pré du Tarn. Quant au quartier de la Boule d’Or, il va retrouver son calme mais perd deux de ses plus emblématiques habitants à quatre pattes.

Trois semaines plus tard... 

Accusé, hâtivement, de mauvais traitement envers ses ânes, leur propriétaire a été contraint de s’en séparer. Les deux équidés ont été adoptés par une association tarnaise.

R.B.
Voir les commentaires
Sur le même sujet
L'immobilier à Rodez

318 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE Entrée avec dégagement, cuis[...]

300 €

Au cœur de RODEZ agréable Studio à la décoration actuelle dans une petite c[...]

23500 €

A vendre, parking souterrain centre ville de Rodez au niveau du tribunal.[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir