Combien la Coupe de France féminine peut rapporter aux Rafettes ?

  • L’an passé, des récompenses avaient bien été distribuées pour la toute première fois aux... seuls demi-finalistes.
    L’an passé, des récompenses avaient bien été distribuées pour la toute première fois aux... seuls demi-finalistes. Repro CP
Publié le , mis à jour

Les Ruthénoises qui affrontent Guingamp, samedi à Paul-Lignon, en quart de finale de la Coupe de France de football vont-elles être récompensées par la Fédération ?

Chez les hommes, la question de la dotation est connue chaque année. Et pour la saison en cours, un club masculin quart de finaliste empoche la somme de 280 000€. Un joli pactole malheureusement très éloigné de ce que peuvent espérer les demoiselles du Raf.

Une enveloppe de 60 000€ pour le vainqueur

Pour la campagne actuelle, la possibilité de rétribuer les équipes féminines n’a pas encore été validée par le comité exécutif de la FFF. Mais l’an passé, des récompenses avaient bien été distribuées pour la toute première fois aux... seuls demi-finalistes : 20 000€ pour les battus, 40 000€ pour les finalistes et un total de 60 000€ pour le vainqueur final.

Un système qui n’en est qu’à ses débuts. Le déblocage est intervenu il y a deux ans lorsque la FFF a décidé de coupler coupes de France féminine et masculine pour l’attribution des droits TV. Si elles veulent mettre un peu de beurre dans les épinards, les Rafettes avec leur -petit-budget annuel de 150 000€, savent ce qu’il leur reste à faire : espérer que la «Fédé» reconduise l’opération -ce qui serait en bonne voie- et se qualifier, bien sûr, pour les demies. 

Max.R.
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?