Ruralité « C’est la mise à mort de Saint-Amans-des-Côts »

  • Conseillers départementaux et responsables du Crédit Agricole ont rencontré les élus locaux et le collectif sans les rassurer...
    Conseillers départementaux et responsables du Crédit Agricole ont rencontré les élus locaux et le collectif sans les rassurer...
Publié le , mis à jour

Ce n’est pas tous les jours que les Nord-Aveyronnais manifestent. Mais la semaine dernière, la Viadène, et même au-delà, s’était donné rendez-vous à Saint-Amans-des-Côts pour défendre ses services publics.. À l’issue de la rencontre avec les responsables du Crédit Agricole et des conseillers départementaux, rien n’en est ressorti si ce n’est un rendez-vous vendredi dernier qui, lui aussi, n’a rien changé.

« J’ai trouvé ces rendez-vous négatifs au plus haut point. Nous avons pourtant fait une proposition pour le maintien d’une seule demi-journée d’ouverture au Crédit Agricole, c’est vraiment catastrophique », confie, dépité, René Delmas, maire de Saint-Amans dont l’objectif est désormais de rencontrer le directeur général du Crédit Agricole avec les autres élus du canton de la Viadène.

Un canton qui ne digère pas non plus la disparition programmée d’ici 2020 de son centre technique départemental. « Je suis déçu de l’attitude générale, c’est une mise à mort de Saint-Amans. Je pensais qu’il y avait plus d’unité dans notre communauté de communes actuelle qui n’est pas soudée », poursuit l’édile, en référence aux deux conseillers départementaux, Vincent Alazard et Annie Cazard.

Pour cette dernière, « le vote a eu lieu à l’unanimité au conseil départemental par nécessité de faire des économies et validé par les organisations syndicales ». Et de préciser : « En ce moment il y a un ensemble de faits sur la Viadène qui génère un amalgame », faisant référence à l’émoi suscité par la disparition du nom Viadène dans la nouvelle entité communautaire, la fermeture du centre technique départemental, les aménagements au Crédit Agricole (1) et La Poste.

Concernant La Poste, ce service public se veut rassurant. « Il s’agit juste de mesures estivales en diminuant les plages horaires mais ce dispositif est provisoire et prendra fin le 19 août. Ensuite, le fonctionnement revient à la normale. » Une éclaircie dans l’horizon viadénois qui ne suffit évidemment pas pour le collectif pour la Viadène, à l’origine de la manifestation. « On est très déçu mais on ne lâche pas l’affaire. Saint-Amans est seule à résister mais d’autres communes pourraient bien se joindre à nous », conclut le porte-parole du collectif.

Les arguments du Crédit Agricole
ont été présentés dans notre édition du 26 juillet.

Centre Presse / Olivier Courtil
Voir les commentaires
L'immobilier à Saint-Amans-Des-Cots

161200 €

Située à deux pas du centre ville de St Amans des Côts, maison de 3 chambre[...]

72000 €

Entre VALLÉE du LOT et HAUTS PLATEAUX DE l' AUBRAC, à 8 km de SAINT AMANS D[...]

117000 €

EXCLUSIF !! Ensemble immobilier situé à MONTEZIC, composé d'une maison d'ha[...]

Toutes les annonces immobilières de Saint-Amans-Des-Cots
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?