La chambre de métiers de l’Aveyron à l’orée d’une année charnière

  • « L’année 2017 a été bien remplie, 2018 s’annonce riche de défis à relever », affirmait hier la présidente Christine Sahuet.
    « L’année 2017 a été bien remplie, 2018 s’annonce riche de défis à relever », affirmait hier la présidente Christine Sahuet.
Publié le

Promotion, communication, sensibilisation... sans oublier une pluie de distinctions !

Pour la chambre de métiers et de l’artisanat de l’Aveyron, l’année 2017 a été dense et sa présidente Christine Sahuet n’avait que l’embarras du choix à l’heure, hier lors des vœux, de valoriser le travail réalisé l’an passé : label Eco défis remis à 11 entreprises, 3e place du peintre en carrosserie Enzo Barragato aux Olympiades des métiers, organisation de l’examen VTC-taxi, ouverture de cinq nouvelles formations, participation à quatre salons, trois 1res places au concours régional de coiffure, deux médailles d’or aux concours du Meilleur apprenti de France, opération Les Toqués de l’Aveyron, réception d’esthéticiennes italiennes et départ d’apprentis à Saragosse...

Le « gros » chantier de 2018, pour la CMA de l’Aveyron (comme pour les autres d’ailleurs) sera celui de la mise en conformité de la formation continue aux nouvelles lois.

Il sera aussi question de renégocier avec la Région le plan quinquennal pour l’apprentissage. « Au niveau national, nous formons 37 % des apprentis, alors que nous ne touchons que 3 % de la taxe d’apprentissage. Cherchez l’erreur ! », relèvera Christine Sahuet, qui ne manquera pas, on l’imagine, de faire entendre sa position sur la question en 2018.

Le projet d’internat poursuivra sa route cette année (« nous attendons le retour du dossier »), et quant à la fusion annoncée entre CMA et CCI, « nous nous dirigerons vers une mutualisation plutôt qu’une fusion », affirmera la présidente Sahuet, poursuivant : « Travailler ensemble, on le fait déjà. Affaire à suivre ! ».

Centre Presse
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?