Météo

La canicule "sévère" devrait toucher la France jusqu'à mardi

  • La canicule "sévère" devrait toucher la France jusqu'à mardi
S'abonner Mis à jour le -- partages
La canicule, qui concernait toujours 67 départements dimanche, au grand dam des automobilistes nombreux sur les routes des vacances, devrait sévir jusqu'à mardi, selon Météo-France.

De nombreux records de chaleur ont été battus pendant la nuit étouffante dans le Sud, avec une température minimum de 29,4°C au cap Béar et 28,9°C à Torreilles (Pyrénées-Orientales), ou 28,6°C à Sète (Hérault), et aussi près de 26 degrés à Lyon.

 Les fortes chaleurs devraient se maintenir dans la journée sur une grande partie sud, avec des maximales de 35 à 38 degrés, localement 39 ou 40 degrés. Sur les routes du chassé-croisé estival, la journée  -- classée orange pour les départs et vert pour les retours -- se déroulait dans un calme relatif après un samedi noir. 

En début d'après-midi, des automobilistes restaient cependant au ralenti sur l'A7 près de Valence, sur l'A10 à l'approche de Bordeaux, et sur l'A9 à la frontière espagnole. Certaines autoroutes commençaient à se charger dans le sens des retours, comme l'A7 au nord d'Avignon. 
 
38°C mardi à Paris

Samedi, l'air venu du Sahara a fait grimper les thermomètres au-delà des 40°C localement avec notamment 41,3°C dans l'après-midi à Béziers (Hérault).  "La journée du 4 août a été la plus chaude en moyenne sur la France depuis la canicule de 2003", selon François Jobard, prévisionniste à Météo-France. Cet épisode sera quoi qu'il arrive dans le "Top 3" des canicules les plus sévères mesurées en France.

Si le thermomètre baissait légèrement dimanche, la chaleur étouffante reviendra en début de semaine, avec un pic prévu lundi dans le sud et mardi plus au nord. Le centre du pays pourrait connaître mardi des températures plus importantes que ce week-end, avec notamment 38 degrés prévus l'après-midi à Paris. 

Dès mardi, "l'arrivée d'une masse d'air plus maritime, venue de l'Atlantique, jouera un rôle rafraîchissant", a précisé François Jobard, et on devrait retrouver à partir de jeudi des températures conformes voire légèrement inférieures à la normale saisonnière. 

Samedi, la chaleur a eu des conséquences sur les organismes comme sur les machines. Dans le Rhône, les pompiers ont eu "une activité très soutenue en raison de la canicule, avec de nombreuses interventions" pour des malaises ou des altérations de la conscience. 

"Je pense que notre société commence à s'adapter à la canicule"

Quatre réacteurs de centrales nucléaires étaient eux arrêtés en raison de la canicule: un à Fessenheim, deux à la centrale de Bugey dans l'Ain et un dans celle de Saint-Alban en Isère.  

La ministre de la Santé Agnès Buzyn s'est félicitée dimanche du nombre "relativement faible" de consultations dans les services d'urgence en lien avec la canicule. Elle a appelé toutefois à la vigilance vis-à-vis des enfants, à cause du risque de noyade et de malaise liés à la chaleur, notamment pour les bébés.  

Sur les 650 services d'urgence hospitaliers en France, 18 sont "en tension", donc "ce n'est pas massif", a affirmé la ministre. "Je pense que notre société commence à s'adapter à la canicule", a-t-elle dit. 
 
Réchauffement climatique 
 
Il est recommandé de boire régulièrement de l'eau, de manger suffisamment, de se mouiller et de se ventiler, de passer du temps dans des endroits frais, de prendre des nouvelles de ses proches."Nous pensons qu'avec le changement climatique, de tels épisodes vont se renouveler" a souligné Mme Buzyn. "Ils risquent d'être plus intenses et donc il va être nécessaire certainement d'adapter notre habitat, voire l'urbanisme des villes qui sont très minérales (et) favorisent la rétention de la chaleur, notamment la nuit. Et donc nous allons devoir nous adapter dans les années qui viennent." 

Corollaire de la chaleur et du trafic routier, la pollution à l'ozone touche aussi de nombreuses régions: en Ile-de-France avec un épisode de pollution qui devait se prolonger jusqu'à lundi au moins, mais aussi dans l'Est de la France, dans la vallée du Rhône et en Gironde. La mairie de Paris a indiqué que la circulation différenciée serait mise en place lundi, ainsi que la gratuité du stationnement résidentiel. La circulation des véhicules Crit'air 4 et 5 sera ainsi interdite, mais les agents "feront preuve de discernement" s'il s'agit d'un départ en vacances, précise la mairie. Bonne nouvelle en revanche pour les amateurs d'astronomie: le ciel clair leur a permis de pleinement profiter des "Nuits des étoiles". 
 
 

Réagir