RN88 à Baraqueville : route de tous les dangers ?

  • Baraqueville,   traversée par la RN88.José A. Torres
    Baraqueville, traversée par la RN88.José A. Torres
Publié le

En moins de 30 ans, dix piétons ont perdu la vie en traversant l’avenue centrale du bourg. Une des avenues les plus fréquentées, et donc des plus dangereuses, du département.

Chaque été, plus de 20 000 véhicules, dont 1800 poids lourds, traversent quotidiennement Baraqueville. Sur l’avenue centrale, habitants et commerçants vivent avec ce trafic depuis des années. Et tous connaissent les dangers de la route et de la petite dizaine de passages piétons sur cet axe, un des plus denses du département. D’ailleurs, dans le bourg, nombreux sont ceux à s’y être déjà fait une frayeur... Le maire Jacques Barbezange lui-même avoue être passé près du drame il y a quelques semaines.

Mardi, une de ces concitoyennes n’a pas eu la même chance. Lucette Boussaguet a été mortellement percutée par un conducteur. Las, l’octogénaire n’est pas la première à être décédée dans ces circonstances. Depuis 1990, dix personnes ont perdu la vie sur cet axe traversant le bourg. Autant y ont été gravement blessés. Que faire dès lors pour sécuriser cette traversée ?

Pour le maire de la commune, Jacques Barbezange, la réponse est simple : " Il faut que la déviation de Baraqueville soit au plus vite finalisée ! " Plusieurs fois retardée, cette dernière devrait être effective en septembre 2019. Et qu’importe si elle ne fait pas que des heureux dans le bourg, notamment du côté des commerçants. " La sécurité n’a pas de prix. Et on travaille depuis plusieurs années sur l’attractivité de notre centre quand la déviation sera mise en place ", souligne l’édile.

"La plupart des victimes connaissaient le danger"

En attendant, la mairie a engagé depuis plusieurs années des moyens afin d’améliorer la visibilité des conducteurs sur l’axe : arbres taillés en conséquence, éclairage public fréquemment remis à neuf. Mais est-il possible d’envisager de nouvelles mesures afin d’éviter de nouveaux drames ?

" On ne peut pas mettre de feu rouge car c’est une route nationale, ni même faire ralentir davantage les véhicules. Si à l’époque, ces accidents étaient souvent dus à des vitesses excessives, ce n’est plus le cas aujourd’hui. Il y a très souvent des bouchons, donc les gens ne roulent pas vite. Ces accidents sont très difficiles à expliquer, souligne le maire de la commune. Dans la majorité des cas, les victimes habitaient Baraqueville. Elles connaissaient toutes le danger de cette route. "

Quant à l’installation de caméras de vidéosurveillance sur cet axe, remis au goût du jour à la suite du délit de fuite lors du dernier drame - le conducteur a finalement été interpellé le lendemain des faits -, Jacques Barbezange indique que le projet verra le jour lorsque la déviation de sa commune sera mise en place... Une déviation des plus attendus dans la région, donc. Ne serait-ce que pour la sécurité.

Mathieu Roualdés
Voir les commentaires
L'immobilier à Baraqueville

57300 €

CAREL IMMOBILIER vous propose en EXCLUSIVITE ce magnifique terrain situé ho[...]

107000 €

Dans une Résidence neuve au coeur de BARAQUEVILLE, à 50 m de l'avenue du ce[...]

45100 €

CAREL IMMOBILIER vous propose en EXCLUSIVITE ce magnifique terrain situé ho[...]

Toutes les annonces immobilières de Baraqueville
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?