Rodez Aveyron Football

Les Ruthénois à Luzenac avec envie

Abonnés
  • Rodez à Luzenac avec envie
    Rodez à Luzenac avec envie JLB - JLB
Publié le / Modifié le S'abonner
Dernier représentant aveyronnais, le Raf se rend dans l’Ariège aujourd’hui. Coup d’envoi à 14 h 30.

Pas de doute possible : "La Coupe est un objectif (le président Murat souhaite aller au moins jusqu’en 32es, NDLR). On alignera la meilleure équipe possible. " Laurent Peyrelade n’a ainsi pas fait de mystère à quelques heures d’affronter Luzenac, une vieille connaissance du Raf (lire ci-contre), aujourd’hui (14 h 30) au stade Paul-Fédou.

Le technicien du Rodez Aveyron football dispose en plus de l’intégralité de son groupe, excepté le latéral gauche Joris Chougrani, opéré récemment d’une cheville et out jusqu’en février (lire notre édition de jeudi). Sur le papier, l’opposition qui aura lieu au pied des carrières de talc du village ariégeois de 600 âmes s’annonce ainsi déséquilibrée entre un des cadors du National (actuel septième) et le quatrième de la poule B de Régional 1, soit trois niveaux d’écart.

Olivier Pédémas, loin d’être un inconnu

Pour ne pas arranger les affaires des Ariégeois, la rencontre suivante des Ruthénois, pourtant programmée dès jeudi à Boulogne-sur-Mer en championnat, n’a pas poussé Peyrelade à faire des changements. "Pas mal de joueurs qui seront alignés dimanche le seront aussi jeudi soir. "

L’ancien Manceau se méfie aussi sûrement de la formation coachée par un de ses ex-coéquipiers, au Muc 72 justement, Olivier Pédémas. Leurs domiciles respectifs au Mans étant, pour la petite histoire, sis dans le même quartier. L’ancien gardien est également loin d’être inconnu au Raf puisqu’il a porté les couleurs du club ruthénois (alors Stade ruthénois) lors de la saison 1991-92, en D2. "Il faudra mettre les bons ingrédients, prévient “LP”. La Coupe, ça n’a rien à voir avec la tactique. C’est d’abord une histoire d’état d’esprit, d’âme, de volonté collective. Et c’est valable pour le petit comme pour le gros. " Face à Druelle, Ayari (auteur d’un quadruplé) et les siens ont montré qu’ils savaient le faire (5-0). En tout cas, ils avaient réagi après l’avertissement, finalement sans frais, d’une qualification par la (toute) petite porte lors de leur entrée en lice au 5e tour à Blagnac (1-1, 3-4 tab).

Le groupe : Desmas, Mpasi - Mellot, A. Peyrelade, Poujol, Roche, Sanaia - Douline, Guerbert, Maury, Ruffaut, Tertereau - Ayari, Bonnet, Caddy, David.

Réagir