Rugby XV

LSA, cinq minutes qui coûtent cher

  • Les Ségalis doivent travailler à éviter des moments d’absence comme celui de dimanche.
    Les Ségalis doivent travailler à éviter des moments d’absence comme celui de dimanche. PIXROD / PIXROD
Publié le / Modifié le S'abonner
Globalement satisfait de la manière et de l’envie déployées par ses joueurs lors du derby perdu à Millau, dimanche (30-28), le staff technique de LSA a regretté le passage à vide qui a privé l’équipe d’une possible première victoire à l’extérieur cette saison.

Il y avait des regrets dans l’analyse livrée par Richard Pioch, l’un des co-entraîneurs de LSA, dimanche, à l’issue de la rencontre perdue par ses joueurs face à Millau.
« Malgré une certaine domination millavoise en première période, nous étions encore à égalité 9-9 à la 35e minute de jeu, a-t-il déclaré. C’est à ce moment-là qu’inexplicablement, le groupe a connu un passage à vide. Nous avons encaissé deux essais coup sur coup et atteint la mi-temps en étant menés 21-9. »
S’il a considéré le premier essai comme justifié, le tacticien ségali a eu du mal à digérer le second. « Pour le premier, il n’y a rien à dire, a-t-il indiqué. Millau a concrétisé un de ses temps forts mais pour le second, nous sommes totalement coupables. Nous avons commis une grosse erreur défensive que nous avons payée comptant. Juste avant la pause, ça fait mal. »

Préparer la réception de Gaillac

Malgré une excellente période au cours de laquelle ils ont dominé les débats et inscrit dix-neuf points, Iragne et les siens ne sont pas parvenus à combler l’intégralité de leur retard et ont finalement échoué à trois points d’une victoire. En dehors de la déception liée aux cinq minutes ratées, qui lui sont restées un peu en travers de la gorge, Richard Pioch préférait retenir de ce deuxième derby la bonne prestation de ses troupes loin de leurs bases.
« C’est la première fois que nous rapportons un point d’un déplacement, a-t-il souligné. C’est notre première bonne prestation à l’extérieur et c’est encourageant pour la suite. On a vu que les gars étaient capables de mettre la même intensité qu’à la maison. Il nous reste encore beaucoup de travail mais ça commence à payer et ça fait plaisir. » Maintenant, les Ségalis doivent se reconcentrer pour préparer au mieux la réception de Gaillac, dimanche, sur le terrain de La Primaube, où les Tarnais se sont toujours imposés.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
L'immobilier à Cassagnes-Bégonhès

59000 €

Maison de 106 m² avec petite terrasse, une cave et un atelier/chaufferie. [...]

399000 €

Légèrement isolé, au calme et sans vis à vis, bénéficiant d'une belle vue d[...]

65000 €

Ancien corps de ferme à rénover , composé d'une maison avec sa dépendance ([...]

Toutes les annonces immobilières de Cassagnes-Bégonhès
Réagir