Millau

L’Amassada : l’expulsion est ordonnée

Abonnés
  • Une décision du tribunal qui pourrait sonner le glas de l’occupation du site.
    Une décision du tribunal qui pourrait sonner le glas de l’occupation du site. DR -
Publié le / Modifié le S'abonner

Le TGI de Rodez a ordonné la levée de l’occupation du site assortie d’une importante astreinte financière.

On nous menace à coups d’amende, mais on résiste et on ne va pas se laisser faire car on n’a pas fait tout ça depuis quatre ans pour rien", affirme Laurent (1), la première personne que l’on rencontre au bout d’un chemin de terre obstrué par plusieurs barrages. Cordial et volontaire, l’opposant qui "habite la région" est mobilisé "depuis 2011". Comme la dizaine de militants de la libre commune de l’Amassada, rencontrés sur place, il est contre "le projet d’installation du transformateur géant" de RTE (Réseau de transport d’électricité) sur le lieu-dit La Plaine, à Saint-Victor-et-Melvieu (Aveyron).

"Masqué"

Depuis lundi soir, la pression s’est accentuée sur les occupants de l’Amassada qui font l’objet d’une procédure d’expulsion. Ce que confirme Laurent en traversant le champ qui mène aux constructions, établies de longue date sur le site. La veille, un "huissier accompagné de gendarmes " a délivré aux personnes présentes une ordonnance du TGI (Tribunal de grande instance) de Rodez qui, selon Laurent, ordonne "l’expulsion de tout occupant" qui se trouve sur le site avec "2 000 euros d’amende par personne et par jour" de présence. Une décision du tribunal qui pourrait sonner le glas de l’occupation du site. Une éventualité que Laurent n’envisage pas, bien que cette façon de "gérer les luttes par l’amende" soit "peu connue" et qu’elle inquiète mais "sans faire peur". "On va dénoncer cette méthode et faire en sorte que cette lutte sorte du cadre de la région et devienne une lutte nationale", précise le militant qui relaie les recommandations du site web de l’Amassada (2). Ce dernier invitant à être de "plus en plus nombreux" et à rejoindre la zone "masqué" pour éviter les amendes.

"Milice de RTE"

Une recommandation que Laurent, vu l’enjeu, respecte portant col relevé et lunettes de soleil, durant les interviews. Pas pour passer pour un "professionnel de la casse", comme il le confirme avec le sourire.

Quant à la procédure d’expulsion qui pourrait se solder prochainement par une intervention des forces de l’ordre, Laurent est catégorique et peu amène à l’égard de RTE, à l’origine de la procédure. "Dès le départ, il n’y a pas eu de discussions, tout a été fait dans la tromperie. L’enquête d’utilité publique a même été délocalisée. Hier encore au cadastre on nous a dit que nous étions chez nous et ils veulent installer un projet industriel qui va rendre la vie locale impossible", déplore Laurent. Et d’affirmer que même en cas d’expulsion, par les forces de l’ordre qui sont "la milice de RTE, la lutte continuera en s’appuyant sur la mobilisation non formelle de toute une région qui dit non au projet".

Chronique d’une expulsion annoncée

Dès la fin du mois de décembre, les menaces d’expulsion des terrains de Saint-Victor-et-Melvieu, occupés pour empêcher la construction d’un transformateur électrique, se sont faites de plus en plus pressantes. À tel point que les membres du collectif Amassada avaient lancé un appel sur les réseaux sociaux invitant à rejoindre le site afin d’empêcher une expulsion qui semblait programmée pour le jeudi 20 décembre. Vendredi 11 janvier, plusieurs fourgons de police viennent à l’Amassada signifiants aux occupants leur prochaine expulsion. Enfin, lundi, 14 janvier, un huissier accompagné de gendarmes a remis une ordonnance d’expulsion, émise par le TGI de Rodez, aux personnes présentes sur zone. À suivre.

(1) Prénom d’emprunt. (2) douze.noblogs.org
L'immobilier à Millau

126000 €

Charme et caractère pour cet appartement bourgeois 1900 rénové d'environ 91[...]

490 €

T3 situé au 1er étage d'un petit immeuble neuf et proche du centre-ville - [...]

620 €

T3 garage et grand balcon - Dans résidence proche de toutes les commodités[...]

Toutes les annonces immobilières de Millau
Réagir