Les jeunes agriculteurs s’interrogent sur l’engagement en milieu rural

Abonnés
  • Du conseil municipal au comité des fêtes, du syndicat à l’organisation professionnelle, quel engagement pour les jeunes agriculteurs ?
    Du conseil municipal au comité des fêtes, du syndicat à l’organisation professionnelle, quel engagement pour les jeunes agriculteurs ?
Publié le , mis à jour

"Dans une société où l’on parle de plus en plus de l’individu et où l’égocentrisme s’expose, il nous a paru important de réfléchir sur ce qui motive les gens à s’engager.". L’association des Jeunes agriculteurs de l’Aveyron, en partenariat avec le groupe Camboulazet et avec le soutien du conseil départemental avait invité le grand public à une conférence qui a été suivie d’un débat sur l’engagement dans le milieu rural. "Cet engagement qui nous élève" était le thème de cette conférence animée par François Purseigle, ingénieur en agriculture et sociologue du monde rural. Une centaine d’élèves venus du lycée François-Marty, de l’Association départementale de promotion sociale agricole de l’Aveyron (ADPSA12), du lycée local encadré par le professeur Joël Chincholle s’étaient donné rendez-vous dans les locaux du lycée rignacois.

Idées et convictions

"Aujourd’hui, face au matraquage médiatique, à la déformation de l’information et à l’influence des médias, il semble indispensable de s’engager pour porter ses idées et ses convictions", a indiqué l’intervenant qui a précisé que "des générations entières ont permis cette évolution". François Purseigle a bâti son intervention en quatre points : comprendre pourquoi, comprendre comment le paysan est devenu agriculteur, comprendre quelles transformations, s’interroger sur les questions qui peuvent se poser. Le développement de ces quatre points a permis de définir l’engagement dans le monde rural, l’utilité de cet engagement, le rapport étroit entre l’engagement et le progrès exprimé par le monde agricole qui est un exemple de développement et de structuration grâce à son collectif, la volonté de ne pas subir son territoire mais de participer à sa construction… L’intervenant a mis en évidence combien l’implication des jeunes du monde agricole dans les collectivités, les associations, la vie d’un territoire a permis aux professionnels de construire de vrais projets économiques et de bénéficier des mutations de la société.

"Alors, est-ce que je reste passif ? Est-ce que je m’inscris comme acteur de la construction du monde de demain ? De quoi voulons-nous que l’agriculture de demain soit faite ? Ma profession est bousculée ? Qu’est-ce que je fais ?"

CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Rignac

539 €

LOCATION APPARTEMENT RIGNAC SANS FRAIS D AGENCEUne entrée avec placard, une[...]

90000 €

Dans copropriété récente de douze appartements, à deux pas des commerces, a[...]

539 €

LOCATION APPARTEMENT RIGNAC SANS FRAIS D AGENCE Une entrée avec placard, un[...]

Toutes les annonces immobilières de Rignac
Réagir