Sociéte

Ces personnalités aveyronnaises qui ont marqué l’histoire de la Ville rose

Abonnés
  • /
Publié le / Modifié le S'abonner

Au TFC, à la Région ou à la mairie… Coup de projecteur sur ces Aveyronnais qui ont aussi marqué la vie toulousaine.

Leur influence dans les affaires de la cité n’est pas neutre. Maire de Toulouse comme le Decazevillois Pierre Baudis, président du Stade Toulousain comme le Ruthénois Jean Fabre ou encore champion de France de Ligue 2 comme le Millavois Anthony Bancarel, ils ont écrit quelques-unes des belles pages de l’histoire de Toulouse.

1. JEAN FABRE

Jean Fabre
Jean Fabre - Repro CPA

Il s’en souvient encore. Étudiant à Toulouse, et rugbyman du Stade Ruthénois, il n’hésitait pas à rentrer en scooter après les matches pour retrouver la Ville rose. C’est donc tout logiquement qu’il signe au Stade Toulousain dont il occupe le capitanat de 1957 à 1967. Avec à la clef huit sélections en équipe de France. Il occupe ensuite la présidence du Stade Toulousain avec qui il remporte trois titres de champion de France à l’époque où le jeu à la toulousaine est une référence encore inégalée. Son seul regret : avoir échoué à la présidence de la Fédération française de rugby en 1991. Un épisode douloureux qu’il explique dans un livre, paru en 1999 : Quatrième mi-temps.

2. PIERRE BAUDIS

Dominique et Pierre baudis
Dominique et Pierre baudis - Repro CPA

Né le 11 mai 1916 à Decazeville, Pierre Baudis a été élu député de Haute-Garonne en 1958 puis réélu en 1962. Il siège dans le groupe du Centre démocratique (Indépendants et MRP) et soutiendra la candidature de Jean Lecanuet lors de l’élection présidentielle de 1965.

Adjoint au maire de Toulouse, Louis Bazerque, depuis 1959, il se présente à la mairie en mars 1971, contre ce même Louis Bazerque. Il est élu au second tour avec 58 % des voix. Conseiller général depuis 1961, il le restera jusqu’à son décès en 2014.

Père de Dominique Baudis (lui-même maire de Toulouse de 1983 à 2001, président du CSA de 2001 à 2007 et Défenseur des droits de 2011 à 2014), il a aussi partagé plusieurs combats avec Geneviève Dumas-Baudis, sa sœur, qui s’est éteinte ce dimanche à l’âge de cent ans.

3. ANTHONY BANCAREL

Antony Bancarel
Antony Bancarel - Repro CPA

Anthony Bancarel commence le football à l’âge de sept ans dans son village de Saint-Beauzély, dans le Sud-Aveyron, avant de rejoindre l’école de football du Stade Olympique Millavois. Il intègre la section "Sport-étude" de Baraqueville et remporte avec ses coéquipiers de l’équipe régionale – dont un certain Fabien Barthez –, la coupe nationale cadets en 1982. Contacté par l’AS Monaco, le Matra Racing et le RC Lens, il s’engage avec le Toulouse FC, où il boucle cinq saisons (de 1989 à 1994) avant de partir chez l’ennemi bordelais (de 1994 à 1997). De retour dans la ville rose en 2001, il participe à la montée de son club de cœur de National en Division 2. Il intègre ensuite le centre de formation. Il est actuellement entraîneur des U17 nationaux du TFC assisté de Stéphane Lièvre et Sahid Dahbi.

4. JACQUES PUEL

Jacques Puel (au centre)
Jacques Puel (au centre) - Repro CPA

Après des études de médecine et son internat à Toulouse, le Ruthénois Jacques Puel a été chef de clinique-assistant des hôpitaux de Toulouse en 1977 avant d’être nommé professeur en 1986.

Huit ans plus tard, il prend la tête du service de cardiologie du centre hospitalo-universitaire de Toulouse, établissement auquel il est resté fidèle.

L’histoire retiendra qu’il aura été le premier médecin au monde à introduire, à des fins thérapeutiques, une prothèse au sein d’une artère coronaire humaine. Ses travaux novateurs dans le domaine de la cardiologie interventionnelle ont permis de prolonger notablement l’espérance de vie de millions de personnes souffrant d’insuffisance cardiaque.

5. DAVID SUAREZ

David Suarez
David Suarez - Repro CPA

Né à Rodez en 1979, David Suarez commence véritablement sa carrière avec l’AS Cannes, où il évolue quatre saisons. Il part ensuite pour Amiens SC pendant deux saisons. Là, il décroche le titre de meilleur buteur de Ligue 2 avec 17 réalisations. À l’été 2004, il est recruté par le TFC pour sa première saison en Ligue 1 et inscrit 5 petits buts. Il quitte le club l’année suivante.

6. MARC CENSI

Marc Censi
Marc Censi - Repro CPA

Né le 24 janvier 1936 à Rodez, Marc Censi fut membre de l’Union pour la démocratie française (UDF) et du Parti républicain (PR), puis de Démocratie libérale (DL) et enfin de l’Union pour un mouvement populaire (UMP). En 1973, l’adjoint Marc Censi était rentré au premier Conseil régional pour représenter le chef-lieu ruthénois, le maire Boscary-Monsservin l’étant au titre de son mandat de sénateur. Quinze ans plus tard, c’est à la faveur de la démission du président Dominique Baudis, appelé à d’autres fonctions, que le maire de Rodez, élu en 1983, le remplace sur le plus haut siège de l’assemblée régionale. Un mandat qui lui est renouvelé en 1992 pour six ans, devançant Lionel Jospin, avant de laisser sa place au socialiste Martin Malvy en 1998.

7. JACQUES-HENRI LAZIES

Jacques-Henri Lazies
Jacques-Henri Lazies - Repro CPA

Ancien joueur du Stade Toulousain, le Decazevillois Jacques-Henri Lazies (1929-2018) fut aussi international de rugby et a honoré quatre sélections à trois postes différents. De retour "au pays", il devient entraîneur du Sporting Club Decazevillois avant de créer le comité départemental de rugby, prenant en charge la présidence pendant plusieurs mandatures. Il fut aussi membre du comité de rugby Midi-Pyrénées et de la FFR.

Aurélien Delbouis
L'immobilier à Rodez

14000 €

RODEZ - Quartier IUFM - Garage d'environ 12 m²Situé à quelques minutes à pi[...]

467 €

Du standing et du style, venez découvrir cet appartement type 3 duplex sur [...]

475 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE- Ravissant 2 pièce situé dan[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir