Gastronomie

Rodez : le Faitout de Bourran mijote de bons petits plats

Abonnés
  • Marcel Fantuzzo dans son antre gourmand où expose actuellement le jeune Killian Malbert.
    Marcel Fantuzzo dans son antre gourmand où expose actuellement le jeune Killian Malbert. O.C. / O.C.
  • Plaisir des yeux et du palais...
    Plaisir des yeux et du palais... O.C. / O.C.
Publié le / Modifié le S'abonner

Ouvert depuis cinq ans, l’établissement gourmand tenu par Marcel Fantuzzo fait fureur chaque midi en semaine avec ses plats frais et fait maison. Tout en mêlant les spécialités du monde, il concocte une cuisine sans gluten dans un cadre naturel proposant aussi bibliothèque, jeux et table à langer.

Le peu qu’on peut faire, le très peu qu’on peut faire, il faut le faire". Telle est la citation du jour, de Théodore Monod, posée ce jour-là sur l’ardoise du Faitout à Bourran, le quartier en plein essor de Rodez. Une pensée rationnelle de prime abord qui en dit long sur la portée humaniste et le sens de la vie que fait sien Marcel Fantuzzo en apposant cette citation dans son établissement gourmand.

"Le Faitout" a ouvert voici cinq ans, et au sens propre comme au figuré, le chef fait… tout. Et pourtant, il s’agit d’une reconversion. Issu d’une famille originaire de Vénétie ayant quitté le fascisme, Marcel Fantuzzo est né à Toulouse pour devenir chargé en clientèle au service des eaux. N’étant plus en adéquation avec la gestion des Hommes et de l’eau, il a décidé de se mettre aux fourneaux, comme un hommage à ses descendants où l’art culinaire va de pair avec l’art de vivre. "J’avais l’impression de ne pas avoir fini mon cycle", dit-il ainsi, en évoquant son premier restaurant ouvert avec un associé voici dix ans à Castelfranc dans le Lot.

Simplicité et authenticité

"Le Faitout" à Bourran est et sera son dernier restaurant tenu, histoire d’achever son cycle. Celui où il œuvre en liberté, ouvrant uniquement le midi en semaine, pour se donner le temps de bien travailler et de vivre à côté ses passions en être épris de curiosité. Et pour être en accord avec lui tout en étant en adéquation avec le monde qui l’entoure, il a décidé de proposer une cuisine sans gluten "pour ne pas stigmatiser et faire le choix pour le client". En toute simplicité et honnêteté. Un engagement comme une référence à l’être engagé qu’était Théodore Monod au risque de prêcher dans le désert. Qu’importe, Marcel Fantuzzo aime à enseigner le bon goût et répondre à ce qui peut être bon pour autrui. Tout naturellement.

Son restaurant est à son image, conçu de bois naturel avec sa charpente et une décoration blanche. Tout en sobriété et simplicité. À l’instar de ses assiettes. Au menu du jour ce midi-là : crumble d’asperges, boulettes à la marocaine, gâteaux aux fraises et amandes. "Tout est frais et fait maison". Normal, il fait tout. Salades, tartines, omelettes, etc. sont aussi proposés ainsi qu’un menu enfants, pas cher, qui reprend les plats cuisinés des adultes mais en portion réduite. Ici, on ne se moque pas du client et on cuisine l’authentique. Comme dans un faitout. Et son "Faitout" a beau être de modeste taille, il dispose d’une terrasse, d’une bibliothèque, salle de jeux et table à langer. Curieux de la vie et amoureux de la cuisine, il ne s’interdit rien. Rillettes de thon aux câpres, émince de porc à la plancha, etc. "Quand quelque chose me fait envie, je le fais", dit-il avec la même évidence que la citation de Théodore Monod.

Sur place et à emporter

Avant de franchir le pas de côté en passant aux fourneaux, Marcel Fantuzzo a participé, pour s’amuser ou donner un coup de main, à des concours de cuisine avec le club de cuisine verte Le Scalène à Onet-le-Château et à Salles-Curan pour concocter un lapin au citron avec des pâtes évidemment ! Racines transalpines obligent, ses souvenirs gustatifs d’enfance sont des lasagnes. Tout un programme.

Dans son antre dans une artère encore méconnue – mais portant le nom de la capitale de la Grèce antique qui sied à merveille à cet homme en quête de sagesse, du quartier couru de Bourran –, il propose aussi ses mets à emporter pour les nombreux salariés pris par le temps ou tout simplement par ceux tombés amoureux de sa bonne cuisine.

Lieu d’exposition

Ouvert au monde, "Le Faitout" accueille aussi des expositions. Actuellement les tableaux de Killian Malbert sont accrochés sur les cimaises du restaurant, bientôt viendra le tour d’une exposition de photos. Il est comme cela Marcel Fantuzzo. À l’écoute en guidant sa vie comme une rivière trace son chemin. Il fait son marché chaque mercredi et samedi à Rodez, rencontrant quelques confrères, et faisant remarquer le bon potentiel qualitatif des produits bio sur le piton Ruthénois. Une façon de confier que si l’on veut manger bon et sainement, tout est à portée de main. Et se retrouve dans son "Faitout" !

Le Faitout, 8 rue d’Athènes, Rodez. Ouvert du lundi au vendredi le midi.
Contact au 05 65 68 65 25.

Olivier Courtil
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

249000 €

RARE, 161 m² avec 6 chambres et une mezzanine ! Secteur prisé rue de la com[...]

277 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE Pièce principale avec coin c[...]

380000 €

A vendre Rodez : Unique dans quartier résidentiel, Type 5 sur 2 niveaux ave[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir