"L’autogestion" de la ville, le pari de C

Valabrège et B. Matéo-Sanchez

  • Les candidats ont distribué leur programme.
    Les candidats ont distribué leur programme. Eva Tissot / Eva Tissot
  • Valabrège et B. Matéo-Sanchez
    Valabrège et B. Matéo-Sanchez
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

La liste "Alternative écologique et anticapitaliste" a dévoilé son programme, lors d’une soirée participative. Une manière de montrer comment les deux têtes de liste voient la mairie de demain.

La liste "Alternative écologique et anticapitaliste", portée par Camille Valabrègue et Benoit Sanchez-Mateo, organisera une soirée autour de la démocratie, le 3 mars. Le format sera "assez libre" comme l’ont reconnu les candidats. Le but sera de chercher, avec les participants, les outils démocratiques dont la mairie pourra se servir, une fois la liste élue. Une dizaine de tables rondes seront constituées pour que les idées soient échangées. Les deux candidats restent toujours disponibles sur le marché du vendredi, lieu fort de leur campagne.

Soirée de la démocratie

La présentation du programme d’"Alternative écologique et anticapitaliste" ressemblait certainement à ce que sera la mairie, si Camille Valabrègue et Benoit Sanchez-Mateo étaient élus. Un espace d’échanges, où tout le monde (du moins ceux qui le veulent) aurait la parole. C’est ainsi que la réunion participative s’est déroulée, au Crea, dans la soirée de jeudi. Les candidats ont échangé sur les idées qu’ils porteront dans les semaines à venir, dans leur campagne.

Sans surprise, Pierre-Jean Girard, colisitier, s’est fait le porte-parole pour défendre l’hôpital de Millau. "Quand on parle de démocratie directe, on aurait demandé l’avis à la population et aux employés, ils ne l’ont pas fait", a expliqué l’infirmier de l’établissement en sursis. La défense de l’hôpital est, on le sait, un des fers de lance de la liste. Tous ont été d’accord pour continuer de lutter après la campagne contre le projet qui devrait voir le jour à Saint-Georges-de-Luzençon.

Les têtes de liste ont en outre insisté sur l’envie de faire de Millau, une ville "autogestionnaire". Derrière un terme aussi abscons, se comprend l’envie de faire de la mairie "l’outil qui nous manque pour animer la vie citoyenne, en toute indépendance", comme l’a indiqué le duo. Il prévoit d’organiser une rotation des élus et les révoquer, s’ils ne tiennent pas leurs engagements. Mais aussi de mettre en place une démocratie participative, tout au long de leur mandat.

La rénovation du centre-ville est également au centre du programme de la liste. "Pourquoi construire plus, plutôt que rénover ?, a questionné le candidat. Il y a des logements qui sont vides à Millau, en centre-ville. Il faut à tout prix se réapproprier ça et donner un sens au centre-ville." Donc, y installer des logements sociaux, pour (re) donner de la vie en ville.

GDM
Voir les commentaires
L'immobilier à Millau

515 €

N637 - Appartement F3 situé en centre ville comprenant un séjouravec cuisin[...]

430 €

T2 Rue de la Fraternite - A LOUER - Rue de la Fraternité, à deux pas de la [...]

435 €

N625 - Appartement de type F2, idéalement situé avec ascenseur, comprenant [...]

Toutes les annonces immobilières de Millau
Réagir