Sur le causse Comtal, la longue histoire du domaine agricole de Vayssettes

  • Le domaine de Vayssettes.
    Le domaine de Vayssettes.
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Bien caché dans les arbres, entouré d’un grand parc que longe la route entre Lioujas et Curlande, le domaine agricole de Vayssettes sur la commune de Bozouls fait partie de ces grandes exploitations fortifiées du Causse Comtal. Un modèle d’architecture type des châteaux rouergats au Moyen Âge et Vayssettes fournit un excellent exemple : la tour carrée de défense du XVe siècle, ensuite un corps de bâtiment et sa tour d’escalier ronde et enfin, le mur d’enceinte entourant un grand parc.

L’indispensable chapelle privée a été aménagée au rez-de-chaussée de la tour en 1708.

Possession des Austry du XIIe au XVe siècle, Vayssettes sera la résidence des Pons de 1759 à 1839.

L’histoire du lieu est marquée par la Terreur révolutionnaire et par l’affaire Fualdès. Vayssettes, pendant la Révolution, en vertu de la loi sur les suspects, Pons de Vayssettes, propriétaire du domaine, est emprisonné quelques mois dans le cadre d’une affaire de meurtre, les assassins supposés ayant des liens avec la famille Pons. En 1798, le ministre de la police ordonne une fouille complète de Vayssettes ou se seraient réfugiés "trois grands coupables", l’opération se solde par un échec. En 1814 a lieu dans le bois de Vayssettes, une attaque de diligence du Trésor Public ; Fualdès, procureur impérial, enquête. Les coupables étant ultraroyalistes, l’affaire est étouffée. Lors du rétablissement de la monarchie, deux faux coupables furent trouvés. Fualdès, l’homme à abattre, sera assassiné en 1817.

À la mort de Denis Joachim Pons en 1832, les enfants ne gardèrent pas le domaine et le bien a été vendu à Laurens André, riche négociant de la place du bourg de Rodez ; sa fille Denise André qui avait épousé Jérôme Privat a eu des descendants. En 1907 il restait deux filles de Jérôme Privat : Julie et Aurélie.

On leur doit à Vayssettes la reconstruction de la bergerie détruite par un incendie en 1906 et terminé en 1908.

Le domaine de Vayssettes passa en 1923 à Henri Castagné de Marvejols, époux Ayrignac, héritier des demoiselles Privat qui l’a exploité depuis avec ses enfants.

CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Bozouls

89000 €

Appartement T2 situé dans une résidence sécurisée construite en 2005. Le bi[...]

552 €

A louer Appartement T3 dans une résidence calme et sécurisée situé à Bozoul[...]

434 €

A Louer appartement T2 situé au 1er étage d'une résidence de Bozouls. Ce bi[...]

Toutes les annonces immobilières de Bozouls
Réagir