Au volant de son camion, Anne- Marie assure les livraisons de pain

  • Le pain est essentiel et quotidiennement sur nos tables à chaque repas.
    Le pain est essentiel et quotidiennement sur nos tables à chaque repas.
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Pendant cette période anxiogène pour nous tous, pendant laquelle chacun doit rester chez soi, de nombreux services à la personne ou services itinérants, continuent pourtant d’apporter l’essentiel dans chaque village. C’est ainsi qu’Anne-Marie, au volant de son camion, part de la boulangerie de Cassagnes et parcourt les petites routes des villages quatre matinées par semaine, pour livrer le pain. Elle fait deux tournées avec une soixantaine de clients sur chacune d’elles. Elle a donc 120 personnes qu’elle sert deux fois par semaine ! "Il y a de nouveaux clients depuis le début du confinement, quelques familles qui se sont rajoutées" confie Anne Marie. Elle ajoute qu’actuellement le boulanger fait davantage de pain pour les tournées. Quand on lui demande si elle dispose de suffisamment de masques et de gants, elle répond affirmativement. "Et puis" dit-elle "les gens font attention et respectent les distances imposées" Une dernière question en cette période particulière : considérez-vous votre travail comme un service ou un devoir ? Elle répond sans hésiter : "Pour moi c’est les deux. Certaines personnes seules n’ont pas de moyens de locomotion et sont contentes qu’on leur apporte le pain sur place".

Mais notre livreuse est pressée, elle ne doit pas perdre de temps, les clients l’attendent. Alors à la prochaine…

Avant, mais ça c’était avant, en l’absence du client, Anne-Marie déposait simplement le pain, là sur le rebord de la fenêtre ou sur le muret ou ailleurs. À présent, la plupart des personnes sont à la maison, alors c’est la rencontre, des paroles échangées, l’essentiel de ce lien social qui est l’essence même de la vie des villages. L’avenir dira ce que sera cet "après"…

Enfin, on peut encore ajouter que si les soignants et aides à domiciles, sont dévoués, proches des personnes et méritent largement toute gratitude, toutes ces petites attentions, telles que gâteaux, quelques œufs ou autres gâteries, il n’en reste pas moins que le personnel ambulant, ne démérite pas non plus. Le boulanger, le facteur, l’épicier, le livreur régulier, tous peuvent apprécier ces petits gestes qui font chaud au cœur.

CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Comps-La-Grand-Ville

27000 €

Pour vivre à la campagne et réaliser votre projet de maison : je vous propo[...]

548500 €

Maison de maître de 14 pièces principales construite au 18ème siècle, se si[...]

29000 €

COMPS LAGRANDVILLE : Maison au coeur du village sur 3 niveaux en pierre d'e[...]

Toutes les annonces immobilières de Comps-La-Grand-Ville
Réagir