Une 5e édition qui a tenu ses promesses

Abonnés
  • Le bureau reste inchangé.
    Le bureau reste inchangé.
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Jeudi soir, s’est tenu l’assemblée générale de l’association Rêves de Cinémas, organisatrice du Festival du Film d’Espalion (FFE), dans le plus grand respect des mesures barrières.

Souhaitant la bienvenue à tous, la présidente de Rêves de Cinémas, Marie-Thérèse Besombes, s’est dite satisfaite de la présence nombreuse des bénévoles, tout en rappelant que la 6e édition du FFE a dû être annulée en raison de la crise de la Covid-19, laissant un conseil d’administration "bien triste et plein de regrets". Monette Costes, secrétaire générale, a dressé un bilan de l’activité du FFE5 qui a permis de remonter le moral de tous : fréquentation du public en hausse par rapport à l’année précédente, une organisation et un travail collectif remarqués par tous, des partenaires privés de plus en plus nombreux, une programmation de films toujours plus dense, des invités VIP, futurs ambassadeurs, enchantés par leur séjour en Aveyron, une affluence record pour les projections organisées à Bozouls et à Bois-Colombes, des animations et opérations de dynamisation de la vie économique mises en place avec succès par les organisateurs avant et durant la semaine festivalière, une collaboration sans faille avec la direction du cinéma Rex. Sans oublier bien entendu le FFE des scolaires qui a attiré un millier d’élèves espalionnais.

Côté finances, tout est au beau fixe puisque l’exercice 2019 dégage un bénéfice, comme l’a rappelé la trésorière Colette Chardon qui a donné le détail de tous les postes comptables, rappelant notamment les participations des partenaires privés et publics.

À la suite de ces interventions, les bilans, moral et financier, ont été approuvés à l’unanimité, tout comme le renouvellement du conseil d’administration qui a élu le même bureau.

L’édition 2020 annulée

Pascal Galopin est ensuite intervenu pour informer l’assistance de ce qu’aurait été la 6e édition du FFE cette année : la venue d’un Cinémobile (camion aménagé en une vraie salle de cinéma de 80 personnes) qui aurait été installé à Espalion, à Bozouls et pour la première fois à Saint-Côme qui avait accepté cette année, par la voix de son maire, la venue de la manifestation dans sa commune.

Un très beau site internet devait également être mis en ligne, moderne et pratique proposant une billetterie en ligne, des diaporamas des éditions précédentes, de nombreuses informations pratiques sur les films, les séances, les lieux de projection…

Jean-Pierre Ravanel, directeur de la section des courts-métrages, à la tête du comité de visionnage, a ensuite évoqué la possibilité d’une soirée qui serait consacrée, peut-être cet hiver, à la projection gratuite de films courts.

Cette information sera à confirmer.

CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Espalion

44000 €

EXCLUSIF, à 5 minutes du centre ville d'ESPALION, appartement de Type 2 de [...]

280 €

Agréable studio rénové, situé en centre ville, place du marché, très lumine[...]

66400 €

Dans une résidence récente jouissant de bonnes prestations (piscine, accès [...]

Toutes les annonces immobilières de Espalion
Réagir