Ecoles publiques : les parents d'élèves toujours vent debout contre la mairie de Rodez

Abonnés
  • Le temps de garderie du soir est toujours réduit de 15 minutes.
    Le temps de garderie du soir est toujours réduit de 15 minutes. JAT / JAT
Publié le / Mis à jour le S'abonner

La municipalité a décidé de réduire le temps des garderies du matin et du soir, ainsi que la suppression des études surveillées. Les parents d’élèves mécontents se coordonnent et lancent une pétition.

Depuis la rentrée scolaire, les parents d’élèves, des écoles publiques de Rodez, sont vent debout contre la mairie.

La municipalité a pris la décision, à la veille de la rentrée, de réduire le temps de la garderie du matin et du soir, et de supprimer le temps des devoirs surveillés. Sous la pression des parents, elle a fait marche arrière, le 8 septembre, en rétablissant la garderie du matin à partir de 7 h 30, mais seulement pour les enfants dont les deux parents travaillent.

Ces derniers doivent produire une attestation de leurs employeurs, attestant de leurs propres horaires professionnels. Le temps de garderie du soir est toujours réduit de 15 minutes.

"Je termine mon travail à 18 heures, et en temps normal, j’arrive juste pour récupérer mes enfants. Je suis séparée et je ne veux pas demander l’attestation à mon ex-époux car c’est moi qui ai la charge de mes enfants. Pour payer la cantine, la mairie ne m’a jamais demandé le RIB de mon ex ! Comme je ne peux pas donner l’attestation, c’est donc ma fille de 10 ans qui récupère sa petite sœur pour rentrer à la maison", explique Sophie, qui veut garder l’anonymat pour protéger ses enfants.

Cette mère n’est pas la seule à dénoncer la nouvelle organisation des écoles ruthénoises. Il n’y a qu’à jeter un coup d’œil sur les commentaires de la page Facebook, créée pour l’occasion par une coordination des parents d’élèves pour se rendre compte du mécontentement.

Un mécontentement que Fabienne Castagnos, adjointe au maire et en charge des questions "enfance et familles" ne veut pas entendre.

"Nous n’avons que des félicitations de la part des parents, de l’ARS et de la Dasen", dit-elle.

Et d’ajouter, "notre objectif est de protéger les enfants. Les études surveillées reprendront en octobre".

La mairie justifie pour l’heure, cette réduction des horaires, par la situation sanitaire, liée à la Covid-19.

Les parents comprennent parfaitement cette obligation de la mairie de sécuriser les enfants et le personnel. Pour autant, ils ne comprennent pas pourquoi "la mairie ne prévoit pas un quart d’heure le soir, après la garderie, pour la désinfection les locaux.".

Une pétition en ligne

De même, la municipalité explique vouloir "éviter le brassage des élèves durant l’étude surveillée", mais dans le même temps annonce le rétablissement de ce service en octobre.

Les parents se disent "désorientés" par les contradictions de l’élue en charge du dossier. Ce qui fait dire à une autre maman, "mon sentiment c’est que le maire se rend compte qu’il perd de l’argent depuis qu’il a mis la garderie gratuite. Mais, personnellement, je préfère un service payant plutôt qu’un service gratuit mais bancal !"

Les parents mécontents prennent en exemple les villes autour de Rodez qui ont gardé les mêmes horaires. "Ces villes sont soumises aux mêmes règles pour le nettoyage des locaux. C’est donc juste une question d’organisation", souligne Sophie.

Claire de son côté veut réagir en tant que membre de la coordination des écoles. "Nous avons fait une demande officielle pour rencontrer les responsables de l’éducation nationale. En juin dernier, la mairie nous dit qu’il y aura des études surveillées et à la rentrée, on nous dit le contraire. Pire, l’école nous fait signer un règlement intérieur avec les horaires habituels de garderie. La mairie n’a même pas pris le temps de réactualisé l’information. Sur le site de la mairie, non plus d’ailleurs", fait remarquer la maman, qui dénonce "l’incohérence de la ville".

Pour se faire entendre, la coordination des parents d’élèves, lance une pétition. Un lien sera mis en ligne sur la page Facebook.

Salima Ouirni
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

275 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCEUne entrée (avec placards), u[...]

280 €

Appartement de 21m2 situé au dernier étage avec ascenseur Situé à côté des [...]

1144 €

LOCATION MAISON T5 MEUBLEE RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE Au RDC: Grand garage [...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir