L’humour s’était invité au village

Abonnés
  • Un trio d’humoristes à saluer pour leur talent : il est parfois plus délicat de faire rire que pleurer.
    Un trio d’humoristes à saluer pour leur talent : il est parfois plus délicat de faire rire que pleurer.
Publié le

C’est par l’intermédiaire du comité d’animation que l’humour était invité à la salle des fêtes, et il faut clairement avouer que par les temps qui courent, il s’agit bien là d’une thérapie de pointe pour redonner un peu de baume au cœur et à l’âme. Amener une expression comique dans les villages est bien le but avoué de StF, initiateur de cette formule inédite qui regroupe un panel d’une cinquantaine d’artistes, répartis sur le territoire, et qui se produisent en trio lors de ces festivals du rire itinérants dans les villages de France, Belgique et Suisse. Ils offrent même la possibilité aux personnes qui le souhaitent de venir faire leurs armes avec un sketch de quelques minutes sur scène en début de spectacle.

Originaire du Pays basque, Jems Prieur fit l’ouverture de la soirée et a démontré entre folie et hyper conscience que dans la vie tout est question de point de vue en nous livrant ses réflexions sur les gens qui tournent en rond, les mecs qui s’enflamment... Venue en voisine du Cantal, La Cazal est la deuxième artiste qui intervient sur trois registres bien particuliers : une bourgeoise déchue de son standing passé et qui s’obstine à vouloir continuer de vivre la même existence, une coach plutôt déjantée de danse avec les stars et une institutrice enceinte pour le moins loufoque qui aurait préféré avoir un chien.

Avec StF, de la région de Fontainebleau, place à l’humour noir et parfois caustique. Son fil conducteur est que l’on peut rire de tout : ça coince, ça grince, ça interpelle, mais l’humour est toujours là pour servir à édulcorer les diverses interprétations. Un humour à tous les degrés, où les jeux de mots, tantôt subtils, tantôt navrants, tiennent une large place. Bref, un humour qui tape fort et dérange les consciences. Ensuite, sur un rouleau de PH (papier hygiénique) transformé en papier à humour, une longue suite de jeux de mots ont enthousiasmé le public présent. "Est-ce qu’un bossu qui prend la foudre, ça le fout droit ? !!!"

Autour du pot de l’amitié, chacun a pu ensuite parler à bâtons rompus avec ces humoristes qui apportent un moment de détente et de fraîcheur dans ce quotidien pas toujours rigolo. S’il n’y avait pas grande foule, les spectateurs présents ont largement apprécié cette soirée.

CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Boussac

119000 €

A vendre secteur de Boussac, une magnifique demeure avec dépendances et jar[...]

11000 €

A vendre terrain à construire à moins de 4 € le mètre carré, dans un bourg [...]

124000 €

Jolie maison 4 pièces de 80m2 sur sous-sol :entrée de 3m2, salon salle à ma[...]

Toutes les annonces immobilières de Boussac
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?