Santé : les "oubliés du Ségur" dans la rue ce jeudi

  • "C'est le ségur de l'injustice salariale", affirme Pascal Mazet, représentant CGT santé.
    "C'est le ségur de l'injustice salariale", affirme Pascal Mazet, représentant CGT santé. CP
Publié le

L'appel national à la mobilisation lancé par la CGT trouvera écho dans le département, avec un rendez-vous programmé devant la préfecture de l'Aveyron jeudi 11 octobre à 11 heures.

Ils demandent, en vrac, des "embauches massives de personnels qualifiés", "l'ouverture massive de lits" ou encore la "reconnaissance en maladie professionnelle de tous les personnels de santé et d'action sociale atteint par le covid"... mais ils entendent surtout dénoncer (et abolir) les "inégalités salariales dues au protocole du Ségur de la santé".

La CGT santé et action sociale de l'Aveyron sera elle aussi mobilisée jeudi 15 octobre (rendez-vous fixé à 11heures devant la préfecture) pour exprimer, outre ses inquiétudes sur le devenir de la santé dans le département, sa grande déception à l'issue des négociations autour du ségur de la santé. Les usagers aveyronnais sont attendus pour soutenir les soignants dans leur demande, notamment, d'une égalité de traitement au sujet des primes ou hausses de salaires issues du ségur.

"C'est le ségur de l'injustice salariale, affirme Pascal Mazet (représentant CGT santé), qui affirme que, dans l'Aveyron, "la majorité des personnels soignants ne toucheront pas les 183 euros mensuels" actés par le ségur de la santé. 

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

288.24 €

Secteur IUT et proches commerces, superbe appartement de type 1 bis de 35 m[...]

126000 €

RODEZ / LA GINESTE : Terrain constructible de 1053m2 viabilisé idéalement s[...]

254000 €

En Exclusivité, a 4,5 km du centre ville , vends maison des années 1970 ,s[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir
Les commentaires (1)
Anonyme13114 Il y a 6 jours Le 13/10/2020 à 11:00

On pourrait financer cela avec les 19 000 000 d'euros que l'Etat ( c'est à dire le contribuable) verse chaque année à la CGT dont le seul but est de "pourrir" la vie de nos concitoyens.