Nicolas Wöhrel, la nouvelle voix de la ville, dévouée à la culture

  • Nicolas Wöhrel est également sensible à l’environnement. Nicolas Wöhrel est également sensible à l’environnement.
    Nicolas Wöhrel est également sensible à l’environnement.
Publié le

À la rencontre des nouveaux élus prend fin avec l’ancien coordinateur de Radio Larzac. Musicien confirmé, il entend mener une partition parfaite.

Le rendez-vous est donné au dolmen n° 3 à Saint-Martin du Larzac pour "la symbolique de sa résistance à traverser le temps, sur un lieu représentant l’agropastoralisme", et qui rappelle cette fameuse lutte à celui qui fête ses 63 ans ce lundi.

Né en région parisienne d’un père imprimeur et d’une mère brodeuse, l’aîné d’une fratrie de cinq enfants a tissé son chemin entre ses études en musicologie sur la capitale et ses vacances dans le Sud-Aveyron. "Je suis revenu pour le grand rassemblement de 1974 sur le Larzac alors que j’avais 16 ans, raconte Nicolas Wöhrel. Voir cette mobilisation paysanne qui a réuni tous les horizons m’a donné envie de rester." Le jeune homme rentre en région parisienne pour boucler ses études pour revenir dans les années 1980. "Vivre ici, mais pour faire quoi ?, s’interroge alors ce rêveur actif. L’agriculture est un domaine intéressant, mais il n’était pas fait pour moi. Il fallait que je développe autre chose." Le nouvel arrivant se tourne alors vers ses premières amours : la radio.

Du pirate à l’associatif

Petit garçon, Nicolas Wöhrel s’invitait sur les ondes via une radio pirate qu’il avait construite avec un ami à partir de talkies-walkies. Des années plus tard, l’envie "de mettre la table et écouter les autres", refait surface. Il intègre Radio Saint-Affrique pendant près de quatre ans de 1984 à 1988, avant de devenir coordinateur de Radio Larzac pendant six ans, de 2013 à 2019. "La radio associative est un magnifique terrain d’expérience, un média de proximité réalisé par M. Tout le monde", appuie ce passionné.

Entre ces deux expériences, Nicolas Wöhrel gérait l’animation culturelle du château de Montaigut, "ce qui a développé mon intérêt pour le patrimoine et l’histoire". En parallèle de donner de la voix sur les ondes, Nicolas Wöhrel intègre le Conservatoire de musique de Toulouse et y approfondit sa formation en tant qu’élève, avant de commencer l’enseignement de l’électroacoustique en 2009, en Aveyron.

Celui qui a toujours été attaché au droit culturel a rencontré Emmanuelle Gazelle par le biais de Radio Larzac. "Elle a fait appel à moi pour mener des pistes de réflexion sur l’aspect culturel du programme et m’a proposé la délégation", confie Nicolas Wöhrel, un temps hésitant.

Retraité depuis moins d’un an, Nicolas Wöhrel a trouvé dans cette nouvelle mission l’occasion de "pas mener une vie oisive". Enthousiaste des installations de la ville, le neuvième adjoint à la culture espère mener un mandat sans fausse note pour rendre ces lieux accessibles à tous.

Midi Libre
Voir les commentaires
L'immobilier à Millau

40 €

N796 - A louer place de parking rue du Rouergue. Le bien est soumis au sta[...]

750 €

N668 - A louer appartement de type 4 avec beaucoup de charme situé dans un [...]

530 €

T4 CENTRE VILLE - A LOUER - Appartement de type 4 au 1er étage comprenant u[...]

Toutes les annonces immobilières de Millau
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?