Millau : depuis un an, le chômage partiel lié à la crise sanitaire chamboule leur vie

Abonnés
  • Sylvette Miller, Léo Vieilledent et  Nicolas Mansencaut sont unanimes : le contact humain leur manque.
    Sylvette Miller, Léo Vieilledent et Nicolas Mansencaut sont unanimes : le contact humain leur manque.
  • Sylvette Miller, Léo Vieilledent et  Nicolas Mansencaut sont unanimes : le contact humain leur manque.
    Sylvette Miller, Léo Vieilledent et Nicolas Mansencaut sont unanimes : le contact humain leur manque.
  • Sylvette Miller, Léo Vieilledent et  Nicolas Mansencaut sont unanimes : le contact humain leur manque.
    Sylvette Miller, Léo Vieilledent et Nicolas Mansencaut sont unanimes : le contact humain leur manque.
Publié le

Trois salariés, trois secteurs d’activité et les mêmes difficultés, les mêmes manques.

Mardi 17 mars 2020, à midi, la France entrait dans son premier confinement. Une date qui marquera à jamais tout le pays et des millions de salariés qui ont alors goûté amèrement au chômage partiel. À Millau, Sylvette Miller, 50 ans, réceptionniste au Cévenol Hôtel, Léo Vieilledent, 24 ans, serveur au bar-restaurant Okfe et Nicolas Mansencaut, 37 ans, projectionniste au cinéma, témoignent de...

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Célian Guignard
Voir les commentaires
L'immobilier à Millau

300 €

Mandarous, appartement type 2 - TARN - A louer, centre ville de Millau, pro[...]

40 €

N796 - A louer place de parking rue du Rouergue. Le bien est soumis au sta[...]

345 €

N150- Appartement T1 bis situé en 2eme étage d'un immeuble sécurisé en cent[...]

Toutes les annonces immobilières de Millau
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?