Le président du Conseil départemental à la rencontre des élus

  • Le président du Conseil départemental Jean-François Galliard a passé la mâtinée de mardi à Firmi.
    Le président du Conseil départemental Jean-François Galliard a passé la mâtinée de mardi à Firmi.
Publié le

Le président du Conseil départemental Jean-François Galliard a rendu visite aux résidents de la maison de retraite de Firmi avant de parcourir la ville en compagnie du maire, Jean-Pierre Ladrech et des élus du département.

Accueilli dans les locaux de l’accueil de jour des retraités de l’Ehpad, Jean-François Galliard a dialogué avec personnels et résidents, avant de faire une rencontre inattendue, "j’ai eu le plaisir d’échanger des propos avec une mamie fort sympathique qui m’a confié que son petit-fils travaille au Conseil départemental", a t-il souligné.

Dans la foulée, en compagnie des représentants du département des cantons Enne et Alzou, Graziella Pierini et Hélian Cabrolier, et de l’ambassadrice du canton voisin Lot et Dourdou, Michèle Buessinger, le groupe a parcouru le chantier mené à terme de l’avenue de Decazeville où, selon Jean-Pierre Ladrech, "le Département a largement contribué à la réfection de cette artère". Une visite saluée par le maire, qui n’a pas caché sa satisfaction d’accueillir le président du Conseil départemental, "c’est une première depuis que je suis aux affaires municipales, et c’est un grand honneur de le voir fouler les rues de notre ville".

Les élus se sont ensuite rendus à la mairie où le premier magistrat a présenté les chantiers qui se dessinent dans l’avenir. L’occasion, pour Jean-François Galliard de rappeler, "le devoir de solidarité du Département qui a engagé 9 M € pour atténuer les effets de cette période de crise, c’est important de montrer que nous sommes aux côtés des collectivités avec nos moyens, nos intentions et nos actes".

Avant de se quitter, rendez-vous a été donné au Département pour l’inauguration des travaux de réhabilitation d’une ancienne école en huit logements, un chantier qui devrait se poursuivre jusqu’au printemps prochain.

CORRESPONDANT