Tennis : Capdenac trois ans après... et avec l'accent sud-américain

Abonnés
  • Léo Cazor et les Capdenacois retrouvent la compétition nationale ce dimanche après trois ans d’abstinence.
    Léo Cazor et les Capdenacois retrouvent la compétition nationale ce dimanche après trois ans d’abstinence. Archives CPA - Jean-Louis Bories
  • L’Argentino-Polonais Mariano Kestelboim est actuellement classé 628e à l’ATP.
    L’Argentino-Polonais Mariano Kestelboim est actuellement classé 628e à l’ATP. DR - DR
Publié le

Depuis 2019 et une descente du championnat de France de National 3 à National 4, les Capdenacois n’ont pu regoûter au parfum si enivrant des interclubs. Dimanche 1er mai, c’est leur grand retour sur les berges du Lot. Avec pas mal de nouveautés dont un terrien argentino-polonais classé à l'ATP.

Impatients et conquérants. "On a vraiment hâte, tous", livrent en chœur Philippe Perrier et Bruno Delfraissy, respectivement président et coach de la formation capdenacoise engagée dans les interclubs de National 4. Il faut dire que les Ouest-Aveyronnais, toujours uniques représentants du département au niveau hexagonal, en sont sevrés depuis près de trois ans à cause du covid et une descente complètement actée le 2 juin 2019. Ce dimanche matin dès 9 heures, 1 064 jours après, ils mettront fin à cette attente à la maison sur les courts extérieurs en dur des berges du Lot ou en salle en cas de mauvaise météo, face à Grenoble.

" On a digéré cette descente, ce sont des choses qui arrivent, explique un Bruno Delfraissy pour lequel les quatre revers et le nul de cette fameuse saison noire 2019 doivent se retrouver vite derrière le TCC. Il reste néanmoins la déception. Il faut rebondir."

L’impact du Brexit

Et viser à nouveau la montée ? "On va d’abord tenter de se maintenir ", tempère le président Perrier, suivi par son capitaine. "Avant, les deux premiers accédaient à l’étage supérieur, cette fois, seul le premier pourra le faire (lire plus bas)." Mais avec un statut de tête de série conféré par leur descente, les Capdenacois partent avec un avantage : trois réceptions pour deux déplacements, dans une formule toujours aussi dense, avec cinq rencontres en un seul mois ! "Au moins, on enchaîne, relève Delfaissy. Même si les coupures permettent parfois de soigner les petites blessures." D’autant que selon lui, l’effectif est "moins étoffé ", au regard notamment d’un niveau d’adversité "relevé". Néanmoins, les Aveyronnais comptent dans leur rang le meilleur joueur annoncé dans la poule, N° 52 au classement Français, l’Argentino-Polonais Mariano Kestelboim, recruté cette année pour être le leader de l’équipe (lire plus bas). "Il devrait être avec nous lors de trois matches, pour les deux premiers et le dernier, car il évolue aussi dans le championnat italien ", détaille Philippe Perrier. Un recrutement conséquence aussi du Brexit. En effet, l’historique "number one" capdenacois Marcus Willis, resté célèbre notamment pour son second tour sur le gazon de Wimbledon perdu avec les honneurs face à Roger Federer en 2016, présente depuis le Brexit, bien malgré lui, un profil administratif compliqué. Sa licence comptant comme extracommunautaire alors qu’à ce niveau, les clubs ne peuvent en aligner qu’une par rencontre. Du coup, l’autre Anglais du TCC, Jack Carpenter, est bloqué. "On a eu Jack au téléphone, il a bien compris la situation, il n’y a pas de problème. Il sera là si Marcus a un souci."

Tout bénéf’donc pour Capdenac et ses joueurs Français, les locaux Mayron Riols et Léo Cazor, comme le Millavois Morgan Salvan qui ne rentrera de sa formation universitaire américaine que pour le troisième match, face à Marseille La Fourragère ASPTT. Alors que Lucas Debons (3/6, États-Unis) et Thibaud Aimé (4/6, blessés) ne devraient pas pouvoir prendre part à cette campagne 2022 s’annonçant comme celle de "la redécouverte ".

Avec l’accent sud-américain

Lundi, il s’inclinait en trois sets sur la terre battue de sa natale Buenos Aires, lors du 2e tour des qualifications d’un tournoi challenger. Ce dimanche, il sera en France, à Capdenac, pour ouvrir le championnat de National 4. Mariano Kestelboim (26 ans) débarque donc dans la bande capdenacoise escorté du statut de leader via son classement français de N°52 ; et cela grâce notamment à un ancien de la maison, parti depuis en région toulousaine, Walter Rodriguez.


« On est resté en bons termes avec Walter, éclaire le président du TCC, Philippe Perrier. Il savait qu’on était en recherche et Mariano, licencié à Troyes précédemment mais qui n’avait pu jouer à cause du covid, cherchait lui aussi un nouveau club. » Une découverte entre les deux parties qui se fera ce week-end et sous les yeux de l’entremetteur. Surtout, un mariage qui pourrait faire des étincelles alors que l’Argentin possède aussi un passeport Polonais, faisant de lui un licencié UE.

En tout cas, le droitier d’1,85 m au revers à deux mains est une sacrée arme supplémentaire. Notamment sur terre battue, pas forcément la spécialité des joueurs du cru. L’actuel 628e joueur mondial (387e à son plus haut, en 2018) devrait ainsi peser lors du premier déplacement en région parisienne, sur les terres artificielles extérieures de Coupvray. « L’adaptation d’un joueur de terre au dur est plus simple que dans l’autre sens », relève le coach capdenacois Bruno Delfraissy. À vérifier dès ce dimanche.

 

Bon à savoir

-> Calendrier

1er mai : Capdenac – Grenoble ; 8 mai : Coupvray – Capdenac ; 15 mai : Capdenac – La Fourragère ; 22 mai : Capdenac – Saint-Georges-d’Orques ; 29 mai : Chevreuse – Capdenac.

-> Formule

En National 4 (dernier niveau hexagonal), les clubs sont répartis en 21 poules de 6. Les deux derniers de chaque poule descendront au niveau régional. Les premiers de chaque poule monteront en National 3, ainsi que les trois meilleurs deuxièmes (déterminés ainsi : d’abord le nombre de points, puis la meilleure différence de matches, puis de sets et enfin de jeux). Chaque rencontre se dispute en quatre simples et deux doubles, rapportant un point chacun. Laissant la possibilité d’un nul 3-3.

-> Les joueurs

Mariano Kestelboim (POL, N°52 F), Marcus Willis (GBR, -15), Jack Carpenter (GBR -2/6), Morgan Salvan (2/6), Mayron Riols (2/6), Léo Cazor (3/6).

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Aurélien Parayre
Voir les commentaires
L'immobilier à Capdenac-Gare

123000 €

Immo-pop, l'agence immobilière à forfait fixe vous propose cette jolie mais[...]

252000 €

A quelques minutes du centre-ville, venez découvrir cette maison entièremen[...]

750000 €

AVEYRON - VALLÉE DU LOT - PROCHE DE FIGEAC Château du XVème, sentinelle av[...]

Toutes les annonces immobilières de Capdenac-Gare
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?