Copropriété : trois villes de l'Aveyron dans le Top 10 des syndics les plus chers de France

  • Rodez sur le podium des plus chers frais de syndic de France.
    Rodez sur le podium des plus chers frais de syndic de France. Centre Presse - José A. Torres
Publié le , mis à jour

Cette étude montre que ces communes appliquent des tarifs d'au moins 50 % au-dessus de la moyenne nationale, et parfois le double si l'on compare les villes de province de ce classement.

Le syndic, c'est cet organisme, souvent professionnel (via des entreprises, des agences immobilières, des prestataires de services...) qui représente le syndicat des copropriétaires.

Parties communes, réglement intérieur...

Il gère administrativement et financièrement les parties communes d'une copropriété (immeubles ou autres logements) et représente les copropriétaires dans les actes et actions en justice concernant la copropriété. Il gère également le fameux "réglement intérieur" d'une copropriété et peut également agir en cas de sinistre ou de travaux.

Mais ses services ont un coût pour les copropriétaires. Fin 2022, selon Le Figaro, le prix moyen annuel des frais d'un syndic pour un copropriétaire se situait entre 150 et 200 € par lot, le lot représentant un logement et sa quote-part de parties communes. Le journal rapporte également que ces frais augmentent chaque année d'environ 10 %.

En octobre 2023, selon une étude réalisée par la start-up Matera, 4e acteur de la gestion immobilière en France (et première en ligne), ce prix médian en France se monte à 213 € par an et par lot, hors frais annexes. Par exemple, pour une copropriété comportant 10 lots, soit 10 logements, la facture du syndic s'élevera à 2 130 € par an, à se répartir entre les différents copropriétaires. 

Pour une copropriété, avec les frais annexes, le forfait annuel minimum se situe en moyenne entre 3 000 et 4 000 € en France, détaille le site MySweeImmo. Ces prix peuvent varier suivant le nombre de copropriétés d'un immeuble et/ou la surface des logements, il peut également varier suivant les territoires, ces prix par an et par lot étant généralement plus élevés en Île-de-France qu'en province, jusqu'à 100€ de moins. 

Trois communes de l'Aveyron dans le Top 10 national des syndics les plus chers 

Généralement : car cette étude de Matera, qui revendique la gestion de quelque 8 000 copropriétés pour 150 000 copropriétaires en France, a également établi le Top 10 des communes françaises où les syndics étaient les plus chers de France (prix médian). Et ô surprise,  pas moins de trois communes de l'Aveyron y figurent, Rodez (juste derrière Versailles), Onet-le-Château et Espalion). Voici ce classement :

  1. Argentan (Orne), avec 324 € / lot / an de frais de syndic. 

  2. Versailles (Yvelines),  avec 320 € / lot / an de frais de syndic.

  3. Rodez (Aveyron), avec 312 € / lot / an de frais de syndic.

  4. Onet-le-Château (Aveyron), avec 310 € / lot / an de frais de syndic.

  5. Le Chesnay-Rocquencourt (Yvelines), avec des frais de syndic médian de 302 € / lot / an.

  6. Ex-aequo Avallon (Yonne), Montceau-les-Mines (Saône-de-Loire), Espalion (Aveyron), Saint-Valéry-en-Caux (Seine-Maritime) et Dieppe (Seine-Maritime), qui ont respectivement des frais de syndic médian de 300 € / lot / an.

Ces trois communes de l'Aveyron affichent les plus forts frais de syndic non seulement de l'Occitanie, mais de tout le Sud de la France, alors qu'à l'inverse ce sont les communes hautes-garonnaises de Plaisance-du-Touch (147 € / lot / an) et Léguevin (146 € / lot / an) qui sont les moins chères.

Prix libres, concurrence, loi...

L'étude révèle également qu'une copropriété sur cinq paie plus de 350 € par lot et par an de frais de syndic. Des prix qui peuvent impacter le budget d'un copropriétaire si les frais annexes s'en mêlent, sinistres, travaux décidés en assemblée générale ou autres.

Si la profession de syndic est réglementée, les tarifs qu'il pratique sont libres, au grand dam des associations de consommateurs qui dénoncent régulièrement cette variabilité. Depuis la loi Alur de 2014, un syndic ne peut toutefois plus percevoir les intérêts bancaires perçus sur les paiements d'un syndicat de copropriétaires et doit ouvrir un compte séparé au nom de ce syndicat.

Pour réduire la facture, le syndicat des copropriétaires peut aussi faire jouer la concurrence à chaque renouvellement du contrat du syndic, plafonnée à 3 ans. Les syndics en ligne sont les moins chers avec des frais compris entre 80 et un peu plus de 100 €.

Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

68000 €

À vendre RODEZ, proche pôle universitaire, studio ayant bénéficié d'une rén[...]

119000 €

Au troisième étage d'une copropriété située à 5 minutes de l'hyper centre. [...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?