Des munitions de chasse en vente dans les bureaux de tabac dès le 1er janvier 2024 ?

  • Dès le 1er janvier 2024, les chasseurs pourraient se fournir en munition auprès de n’importe quel bureau de tabac.
    Dès le 1er janvier 2024, les chasseurs pourraient se fournir en munition auprès de n’importe quel bureau de tabac. Centre Presse Aveyron
Publié le , mis à jour

La vente de munitions de chasse dans les bureaux de tabac sera effective à partir du 1er janvier 2024, selon Jean-Simon Mérandat, chef du service central des armes et explosifs au secrétariat général du ministère de l’Intérieur qui en a fait l'annonce ce mercredi 22 novembre.

Dès le 1er janvier 2024, les chasseurs pourraient donc se fournir en munition auprès de n’importe quel bureau de tabac.

L'annonce a été faite ce mercredi 22 novembre par Jean-Simon Mérandat, chef du service central des armes et explosifs au secrétariat général du ministère de l’Intérieur, sur Chassons TV, la chaîne Youtube du site Chassons.com.

Les chasseurs pourront donc désormais se fournir directement à proximité de chez eux, chez le buraliste le plus proche.

"Ils en vendaient il y a une trentaine d’années et à partir du 1er janvier, explique Jean-Simon Mérandat qui ajoute avoir été en contact avec la Fédération nationale des buralistes, "qui s’est montrée extrêmement intéressée".

"Ça intéresse nos concitoyens en ruralité"

Le fonctionnaire du ministère de l’Intérieur justifie cette ouverture de la vente pour venir en aide aux chasseurs issus de la ruralité. Elle pourrait concerner tous les buralistes. "Quand il faut faire 60-70 kilomètres pour acheter ses cartouches de chasse, ça oblige à en acheter beaucoup, explique Jean-Simon Mérandat. […] Donc on stockait beaucoup ce qui, forcément, en termes de sécurité n’est pas très optimal". Le chef du service central des armes et explosifs auprès du Ministère de l’Intérieur conclut : "On va rapprocher les revendeurs de nos concitoyens qui vont à la chasse."

Renseignement virtuel des armes détenues

Jean-Simon Mérandat qui a supervisé la mise en place du SIA (système d’information sur les armes), actuellement en train d'être finalisé et dont le principe est de faciliter les déclarations et les acquisitions d’armes en France a expliqué aussi mercredi 22 novembre que les chasseurs devront, avant le 31 décembre 2023, créer un compte SIA et déclarer virtuellement toutes les armes en leur possession.

Un million de chasseurs actifs, contre environ 4 millions de titulaires du permis de chasser

Selon lui, 600 000 personnes sur le million de chasseurs actifs dans le pays ont déjà créé leur compte et enregistré numériquement leurs armes. Ceux qui ne s’y plieraient pas avant la date fatidique risquent ainsi de se faire saisir leurs armes. 

Si la France compte actuellement 1 million de chasseurs actifs, "3,5 millions, si ce n’est 4 millions, sont titulaires du permis de chasser" précise Jean-Simon Mérandat.

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (3)
Bartas Il y a 2 mois Le 24/11/2023 à 20:57

Chez les armuriers trouvera t'on du tabac?

iezofasu Il y a 2 mois Le 25/11/2023 à 14:44

il y a 30 ans, on trouvait bien des fusils semi-automatique en vente libre aux majeurs dans les supermarchés. pourvu que cela revienne !

iezofasu Il y a 2 mois Le 25/11/2023 à 14:46

Questionnez-vous de la même façon laposte avec ses services de banque, de téléphonie, d'aide aux personnes ou bien êtes-vous simplement hoplophobe ?