REPLAY. Agression du joueur du Raf Lucas Buades en Ligue 2 : le supporter de Bordeaux condamné à 2 000 euros d'amende et deux ans d'interdiction de stade

  • Lucas Buades a été pris en charge par plusieurs médecins, le 2 juin dernier à Bordeaux.
    Lucas Buades a été pris en charge par plusieurs médecins, le 2 juin dernier à Bordeaux. CPA - Jean-Louis Bories
Publié le , mis à jour
Mathis Fessard

Marc Bevillard, le supporter des Girondins, interpellé en juin pour l'agression du Ruthénois Lucas Buades à même la pelouse lors du chaotique match Bordeaux - Rodez en Ligue 2 était jugé ce lundi 27 novembre après-midi en correctionnelle pour "violence avec préméditation" et irruption sur une aire de compétition. Il encourait trois ans de prison. Revivez l'audience.

Devant le tribunal de Bordeaux à partir de 14 heures, ce quadragénaire va devoir s'expliquer, six mois après avoir provoqué l'interruption de ce match de la dernière journée de l'exercice 2022-2023, alors décisif pour une remontée en Ligue 1 de son club, finalement condamné à rester en L2 cette saison.

Il lui est reproché d'être descendu de la tribune du stade Matmut Atlantique après l'ouverture du score et d'avoir bousculé le buteur de Rodez Lucas Buades, conduisant à l'arrêt définitif de la rencontre après 22 minutes de jeu. Le joueur ruthénois, tombé au sol, présentait une commotion cérébrale, d'après l'arbitre du match, avec une durée d'ITT d'un jour selon le parquet.

Le jugement est tombé

Les faits ont été requalifiés, la préméditation n'a pas été retenue. C'est donc de 1 000 euros pour le délit et de 1 000 euros de contravention qu'écope Marc Bevillard. A été prononcée également une interdiction de stade de deux ans. Le supporter girondin devra aussi verser 1 euro symbolique à la LFP, aux clubs de Bordeaux et de Rodez et 500 euros à Lucas Buades.

Les magistrats sont toujours retirés

L'affaire est mise en délibéré, du sursis requis

L'affaire vient d'être mise en délibéré. Le procureur a requis deux à trois mois de prison avec sursis, un stage de citoyenneté et cinq ans d'interdiction de stade contre Marc Bevillard.

Au tour des avocats de la défense

On en est désormais à environ trois heures de débats.

Le procureur s'exprime :

"Ces violences (de Marc Bevillard) ont été commises avec préméditation. Quand il descend de la tribune, c’est pour repousser les joueurs et les obliger à repartir sur le terrain, parce qu’il ne supporte pas leur présence."

Après avoir assisté à plusieurs passes d'armes entre les avocats de la partie civile, qui n'ont aujourd'hui que le banc sur lequel ils sont assis en commun, le procureur prend la parole

L'avocat du Raf demande au tribunal de condamner Marc Bevillard à lui verser 10 000 €

Maître Shebabo (avocate Buades) demande au tribunal de condamner le prévenu à payer 12 930 € au titre de l'indemnisation du préjudice

Après l'intervention de Maître Barandas, c'est au tour de l'avocat de la LFP, puis de Lucas Buades de s'exprimer

Parole aux parties civiles, à commencer par l'avocat des Girondins de Bordeaux Maître Barandas

Après le rappel des faits, place à la diffusion des images de vidéosurveillance

Du moins, si l'informatique (capricieuse) le veut bien...

Le juge rappelle les faits face au prévenu, Marc Bevillard

Début de l'audience

Fin de l'audience précédent celle du supporter bordelais

Le tribunal s'apprête désormais à étudier le dossier de l'agression de Lucas Buades. Avant cela, le juge demande aux personnes concernées par les dossiers suivants si elles souhaitent patienter jusqu'à la fin de l'audience du supporter Ultramarine, qui s'annonce "longue", ou si elles désirent renvoyer le procès.

Des Ultramarines sont là

Florian Brunet, le leader du groupe de supporters auquel appartient le prévenu, les Ultramarines, et plusieurs membres sont arrivés. Le DG des Girondins également.

Plus qu'une affaire à étudier avant celle du supporter de Bordeaux 

Lucas Buades n'est pas présent

C'était attendu : ni Lucas Buades, ni un représentant du Raf, qui s'est porté partie civile, ne sont présents à Bordeaux ce lundi lors de l'audience. Leurs conseils respectifs sont évidemment bien là.

Petite salle comble, plusieurs médias présents

Les débats vont se dérouler dans une petite salle d'audience, qui est comble. Plusieurs journalistes de différents médias sont présents.

Deux affaires avant celle du supporter bordelais

Si l'audience correctionnelle a débuté vers 14 heures comme prévu, deux affaires seront étudiées avant celle du supporter bordelais.

Le prévenu est bien présent.

Marc, qui avait agressé Lucas Buades en juin lors de #FCGBRAF, est bien présent à son procès au tribunal correctionnel de Bordeaux. pic.twitter.com/16AUP7aoSp

— Centre Presse Aveyron Sports (@PresseSports) November 27, 2023

Le procès se déroule au tribunal de Bordeaux

Dans 30 minutes s’ouvrira le procès en correctionnelle du supporter bordelais ayant agressé Lucas Buades en juin ! pic.twitter.com/OBdwgTkCWx

— Centre Presse Aveyron Sports (@PresseSports) November 27, 2023

Rappel des faits

A lire aussi : Match Bordeaux - Rodez arrêté : Lucas Buadès a subi une "amnésie traumatique", selon son avocate

Marc, le supporter descendu des tribunes pour en découdre.
Marc, le supporter descendu des tribunes pour en découdre. Jean-Louis Bories
Voir les commentaires
Sur le même sujet
L'immobilier à Rodez

130000 €

RODEZ proche TOUR DE VILLE - Rare sur le marché, appartement de type 2 de 5[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
dekklan Il y a 2 mois Le 27/11/2023 à 23:51

l'agression de Buades .. rien que ça c est drole .quelle honte c est devenu ce sport de comédiens ridicules qui se tordent de douleur comme si il avaient sauté sur une mine antipersonnel au moindre coup de vent .; le monde entier se fout d eux